Projets en cours

WinterMED : Réseau d’Îles d’Hiver pour une expérience de tourisme à l’année en Méditerranée

WINTER MED est un projet modulaire Interreg MED appartenant à la communauté thématique 3.1 – Tourisme durable. Le projet durera de novembre 2019 à juin 2022 (36 mois) et rassemble un consortium de diverses organisations/institutions ayant une expérience reconnue dans les projets de l’UE et dans le tourisme des zones insulaires. Le projet est dirigé par l’ANCI Toscana (Association des municipalités de Toscane). Il vise à promouvoir la transition entre la surexploitation actuelle des destinations touristiques insulaires pendant l’été et une utilisation alternative et durable de ces territoires tout au long de l’année, en proposant une stratégie transnationale et des outils pour changer et mettre à niveau l’un des secteurs clés de la zone méditerranéenne. Le projet s’appuie sur le potentiel de capitalisation, en particulier de l’ancienne Communauté du tourisme durable, BleuTourMed (CO-EVOLVE ; MITOMED+ ; ALTER ECO etc.) : analyser, assembler, adapter et tester les outils et méthodologies disponibles afin de mettre en place une stratégie transnationale pour le développement d’un tourisme durable et responsable tout au long de l’année dans les destinations insulaires méditerranéennes. Les partenaires coconstruisent des solutions intégrées aux défis communs, en se concentrant sur les intérêts communs, au-delà et en plus des dimensions habituellement associées à la concurrence entre les destinations dans un marché mondial. De cet objectif et de cette approche découle l’intervention holistique alignée et contribuant à la GIZC et PSM dans la région. La stratégie transnationale finale fournit les outils et la démonstration des avantages de l’apprentissage politique et de la prise de décision fondée sur des données probantes. La CRPM et sa Commission Interméditerranéenne (CIM) seront responsables du lien avec le projet horizontal BleuTourMed et la communauté thématique 3.1 ainsi que des activités de capitalisation le liant aux travaux des anciens projets Interreg MED CO-EVOLVE et MITOMED+ dont elle était partenaire et avec le projet en cours CIVITAS DESTINATIONS et son groupe de travail sur le tourisme durable et culturel. L’échange d’expériences et de bonnes pratiques avec d’autres régions méditerranéennes sera également prévu. Ce projet est notamment lié au travail de la CRPM sur le tourisme maritime et côtier.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

DestiMED PLUS : L’écotourisme dans les destinations méditerranéennes : du monitorage/planification à la promotion et au soutien des politiques

DestiMED+ est un projet modulaire mené par la région du Latium, qui appartient à la communauté du tourisme durable du programme Interreg MED. Il s’agit de la prochaine étape d’un voyage déjà réussi visant à promouvoir la planification intégrée du tourisme côtier méditerranéen, en se concentrant plus particulièrement sur les zones protégées. L’objectif de DestiMED Plus, qui s’appuie sur les succès des précédents projets MEET et DestiMED, est d’améliorer les niveaux d’intégration entre les politiques régionales de tourisme et de conservation dans les zones protégées méditerranéennes en mettant en pratique une approche intégrée pour la création conjointe d’itinéraires d’écotourisme. Les zones protégées participantes et le secteur du tourisme local ont l’intention de tester l’approche DestiMED PLUS dans le cadre de neuf actions pilotes autour de la Méditerranée, représentatives des neuf administrations partenaires de l’initiative : Andalousie, Catalogne, Sardaigne, Crète, Corse, Latium, Égée du Sud, Croatie et Albanie. Des actions pilotes seront mises en œuvre pour le développement de neuf itinéraires écotouristiques uniques, basés sur des zones protégées, qui sont alignés sur la norme DestiMED PLUS. L’impact sur la durabilité de tous les itinéraires d’écotourisme sera évalué en élargissant l’approche de l’empreinte écologique de DestiMED et en l’intégrant à une méthodologie spécifique de mesure des indicateurs socio-économiques et de gouvernance. Outre les administrations régionales, le partenariat du projet est complété par des organisations expérimentées dans le domaine de la conservation et du tourisme, notamment l’UICN Med, le WWF Med, l’Université de Vic, l’Institut du tourisme en Croatie et la CRPM. Treize associés au projet de la région et d’ailleurs, dont le Maroc, la Tunisie et les États-Unis, soutiendront et contribueront au développement du projet ainsi qu’à l’adoption et à la diffusion des résultats du projet. À la fin du projet, l’objectif sera la mise en place d’un Consortium méditerranéen d’écotourisme (CME) à l’échelle régionale, qui appliquera une approche intégrée au développement de la politique d’écotourisme, en fusionnant la conservation, la durabilité et les perspectives économiques tout en préconisant une plus grande implication des processus de planification basés sur les écosystèmes.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

Blue Growth Community (Communauté de la croissance bleue) travaillera à la mise en place d’une économie bleue durable en Méditerranée

Le projet Blue Growth Community (BGC) vise à renforcer ses projets et ses acteurs au-delà des consortiums de projet pour améliorer les processus de transfert et de capitalisation. La BGC fournit des outils et des méthodes adaptés de communication, de renforcement de la communauté, de transfert et de capitalisation pour la fertilisation croisée et l’échange de bonnes pratiques, de résultats et de produits de la BGC et des autres communautés Interreg Med, ainsi qu’avec les acteurs externes à plusieurs niveaux et intersectoriels. Ces interactions devraient permettre la prise en compte des résultats des projets modulaires par les décideurs politiques afin de les inclure dans les politiques de gouvernance multi-niveaux, et faciliter le développement d’un environnement favorable aux entreprises bleues dans la région méditerranéenne. La BGC vise également à assister et à coordonner les projets modulaires Interreg MED traitant de la croissance bleue dans leurs activités de communication et de capitalisation, en créant et en assurant des synergies internes et externes, le partage, le transfert et la capitalisation des connaissances pour les recommandations politiques de projets d’élaboration. S’appuyant sur les compétences de son consortium en matière de recherche et d’innovation marine, de secteur privé maritime, de gouvernance à plusieurs niveaux et de mise en réseau, ses activités répondent à la phase précédente (InnoBlueGrowth) et s’appuient sur la communauté des acteurs existants et les résultats des projets, avec un accent particulier sur le transfert et la capitalisation pour une intégration efficace et une liaison stratégique avec les cibles identifiées. Ces actions continuent également à contribuer au développement socio-économique durable de l’espace méditerranéen grâce à des investissements innovants dans l’économie bleue.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

Biodiversity Protection Community (Communauté de la protection de la biodiversité) : Intégrer les efforts de gestion de la biodiversité pour un environnement durable

Le projet Med Biodiversity Protection Community (BPC) est un projet horizontal axé sur l’objectif 3.2 « maintenir la biodiversité et les écosystèmes naturels par le renforcement de la gestion et de la mise en réseau des zones protégées » du programme Interreg MED. Le projet durera de novembre 2019 à juin 2022 (36 mois) et rassemble un consortium de diverses organisations en Méditerranée et au-delà et est dirigé par l’Université de Malaga – ETC-UMA (Espagne). La BPC s’appuie sur les efforts de PANACeA durant la période 2016-2019 pour aider et assurer des synergies entre la communauté des projets thématiques de protection de la biodiversité et pour agir comme une interface science-politique afin de favoriser l’échange d’expériences et le partage des connaissances pour influencer un changement de comportement et de politique. Pour atteindre ses objectifs, la BPC assure l’orientation de deux types de processus d’adoption par les politiques régionales afin de les aider à atteindre leurs objectifs jusqu’en 2020 et à donner la priorité à leurs aspirations politiques au-delà de 2020 grâce à un réseau d’aires protégées bien géré et appliqué et en travaillant au-delà des aires maritimes protégées avec une approche écosystémique pour traiter les principaux types de pollution et les effets du changement climatique.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

SMARTMED : Habiliter la Méditerranée pour le tourisme intelligent

SMARTMED est l’un des deux projets stratégiques (axe 4) du PANORAMED sur le tourisme côtier et maritime, financé par le programme Interreg MED et dirigé par le ministère du tourisme de Croatie. Son principal objectif est de promouvoir la zone méditerranéenne comme une destination attrayante, intelligente et inclusive, en responsabilisant les acteurs publics et privés du secteur du tourisme. Pour ce faire, SMARTMED entend mettre en place une coopération structurée et renforcée entre les acteurs à plusieurs niveaux qui contribuera à développer et à fournir des politiques touristiques intégrées et des solutions innovantes pour les destinations méditerranéennes intelligentes (« smart »). Cela se fera par le développement d’un nouveau modèle commercial de tourisme intelligent transférable et durable, soutenu par une plateforme collaborative permanente pour la coopération intersectorielle et les actions conjointes, renforçant les capacités de tous les acteurs du secteur du tourisme et de l’élaboration des politiques afin de renforcer la compétitivité et l’attractivité des destinations méditerranéennes. La CRPM, à travers sa Commission Interméditerranéenne (CIM), jouera un rôle important notamment dans les activités de communication et de capitalisation du projet, en soutenant le coordinateur des lots de travail, la Région Occitanie.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

BEST MED : MED PATH, aller plus loin que le tourisme durable européen

BEST MED est l’un des deux projets stratégiques (axe 4) du PANORAMED sur le tourisme côtier et maritime, financé par le programme Interreg MED et dirigé par la Fondation publique espagnole « El Legado Andalusí ». Le projet vise à contribuer à une nouvelle planification touristique intégrée et durable dans la zone méditerranéenne, en proposant une approche commune sur la planification « verte », basée sur et améliorant les résultats produits par d’autres projets tels que les indicateurs de données touristiques pertinentes (par exemple dans MITOMED+ et CO-EVOLVE entre autres) vers un modèle plus large de routes reliant les destinations côtières, maritimes et intérieures. Les phases d’étude et de test du projet permettront d’identifier et d’évaluer les impacts du tourisme dans ses différentes dimensions et conduiront au développement du modèle commun en tant que moteur stratégique pour une croissance économique responsable. Le projet contribuera également au suivi de la durabilité du tourisme en Méditerranée, grâce à la création d’un réseau d’observation des observatoires nationaux et régionaux du tourisme. Dans ce cadre, la CRPM, à travers sa Commission Interméditerranéenne (CIM), sera particulièrement impliquée dans les activités de communication du projet et coordonnera le lot de travail sur la capitalisation.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

MINE-EMI

Coordonné par l’Université Piri Reis (Turquie), le projet MINE-EMI (Maritime Innovative Network of Education for Emerging Maritime Issues) se concentre sur l’élaboration d’un programme de master conjoint (Joint Master Programme – JMPs) qui facilite le développement d’aptitudes et de compétences permettant de sensibiliser aux questions maritimes émergentes au sein de la région élargie de la mer Noire afin de promouvoir la gestion durable du secteur maritime dans la région.

Le projet implique les représentants du monde des entreprises et des autorités locales (tels que l’Université Maritime de Constanta, Roumanie ; l’Académie Navale Nikola Vaptsarov, Bulgarie ; l’Université de la mer Égée, Grèce ; le Cluster maritime de Bulgarie ; et la municipalité du Pirée, Grèce) afin de combler l’écart entre les besoins du secteur maritime (gestion, opérations de transport, aspects logistiques) et le manque actuelle en matière d’offre de cours adaptés dans ce domaine. La finalité à plus long terme est d’établir une « Communauté de la mer Noire des institutions d’éducation et de formation maritimes » pour contribuer à stimuler une économie maritime européenne durable, la croissance bleue et la mise en œuvre de la politique maritime intégrée en fournissant un enseignement et une formation modernes et appropriés.

Ce projet est associé aux travaux menés par la CRPM sur l’éducation et la formation maritimes.

Consultez le site web : https://www.pirireis.edu.tr/mine-emi-project

Projet co-financé par le Programme Erasmus+
de l’Union européenne

SIMNORAT

Le projet SIMNORAT, géré par le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la marine –France) est financé par la DG Mare par le biais du FEAMP. Il vise à soutenir la mise en œuvre de la directive sur la planification de l’espace maritime par les Etats membres dans leurs eaux marines dans la région nord atlantique de l’Europe (OSPAR IV). Il contribue également à soutenir la coopération transfrontalière entre les Etats membres. La CRPM contribuera aux travaux sur l’interaction terre-mer et la participation des régions, ainsi qu’à l’organisation d’un atelier à mi-parcours en 2017 et à la conférence finale en 2018 avec les partenaires, les régions et les institutions de l’UE. Elle élaborera également un rapport sur les interactions terre-mer dans la mise en œuvre de la directive sur la PSM, en utilisant les informations recueillies par les Etats membres dans le cadre de ce projet.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur PSM, GIC et Données côtières.

Consultez le site web : https://simnorat.eu/

Projet co-financé par le Fonds européen pour les affaires
maritimes et la pêche de l’Union européenne

SIMWESTMED

Le projet SIMWESTMED, financé par la DG Mare par le biais du FEAMP pour soutenir la mise en œuvre de la directive sur la planification de l’espace maritime, sera utilisé comme un lien direct avec les États membres. Contribuant directement au développement de la stratégie Ouest-Méditerranée, le projet mettra en place un cadre pour la planification de l’espace maritime, en fournissant des outils concrets et de bonnes pratiques pour alimenter le processus PSM et en développant des travaux collaboratifs pour la gestion des spécificités transfrontalières. La CRPM se penchera sur l’interaction terre-mer et la participation des régions. Elle organisera un atelier à mi-parcours en 2017 et une conférence finale en 2018 avec les partenaires, les régions et les institutions de l’UE. Elle produira un rapport sur la PSM dans la zone MED, axé sur les régions, sur la base des informations fournies par les Etats membres

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur PSM, GIC et Données côtières.

Consultez le site web :  https://simwestmed.eu/

Projet co-financé par le Fonds européen pour les affaires
maritimes et la pêche de l’Union européenne

SEANSE

Les objectifs du projet SEANSE consistent à élaborer une approche cohérente (logique et bien organisée) des évaluations environnementales stratégiques (EES), en mettant l’accent sur les énergies renouvelables en soutien au développement et à la mise en œuvre efficace de la Planification Spatiale Maritime. Le projet est réalisé par les autorités de la PSM et des instituts appropriés dans les pays riverains de la mer du Nord. La CRPM et sa Commission de la mer du Nord participent au projet en collaboration avec le SHOM, afin de suivre une étude de cas spécifique à la frontière franco-belge et organiseront en ce sens un atelier en 2019. La CRPM contribue également aux activités de communication du projet et à l’organisation de sa conférence finale début 2020.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur PSM, GIC et Données côtières.

Consultez le site web :  http://northseaportal.eu/

Projet co-financé par le Fonds européen pour les affaires
maritimes et la pêche de l’Union européenne

CLIPPER

Coordonné par les Pays de la Loire, le projet CLIPPER découle de la conviction qu’il faut développer un soutien aux industries maritimes pour répondre aux enjeux de la croissance bleue et aux impératifs liés à transition énergétique. Le projet mettra en œuvre de nouvelles façons de soutenir les PME pour améliorer leurs démarches qualité, leurs performances en fabrication et leur leadership sur de nouveaux marchés, comme les énergies marines renouvelables. Il est prévu également d’élaborer des plans d’action pour chacun des territoires partenaire ainsi que des recommandations politiques pour leur mise en œuvre au niveau local, conformément à l’analyse des contextes nationaux et européens pertinents. Les résultats du projet CLIPPER constitueront un soutien important pour les pouvoirs publics – y compris les régions – et les institutions européennes, contribuant ainsi à améliorer leurs stratégies commerciales pour les industries maritimes. La CRPM est chargée de la stratégie de communication, d’une synthèse des politiques aux niveaux local, régional et européen sur l’industrie maritime, et de contribuer à l’organisation des conférences de mi-parcours et finale en 2018 et 2021.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur les énergies marines et les industries maritimes.

Consultez le site web : www.interregeurope.eu/clipper/

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

FARNET 2

Il s’agit d’un contrat de prestations de service entre le groupe d’intérêt économique DEVNET et la Commission européenne visant à fournir une assistance technique et administrative pour la mise en place d’une Unité de soutien pour les Réseaux Européens des Zones de Pêche 2014-2020 (FAR-NET). La CRPM participe à l’organisation de séminaires pour soutenir ces travaux.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur la pêche et l’aquaculture.

Consultez le site web : https://webgate.ec.europa.eu/fpfis/cms/farnet2/ 

Blue Biotechnology Master for a Blue Career

Financé par la DG MARE dans le cadre de l’appel à propositions « Carrières bleues », le projet « Blue Biotechnology Master for a Blue Career » (BBMBC), vise à mettre en place un programme de Master, qui portera sur les avantages potentiels des biotechnologies bleues pour la santé, la nutrition et l’aquaculture. Intitulé « Master II Biotechnologies bleues appliquées », ce Master sera ouvert aux étudiants ayant validé quatre années d’enseignement supérieur. Le cursus, qui comporte une formation scientifique sur la biotechnologie bleue, sera dispensé sur le campus de l’Université de La Rochelle (Région Nouvelle-Aquitaine, France). Son objectif est de former à l’étude et à l’utilisation des organismes marins aux fins d’élaborer de nouveaux produits. La CRPM et sa Commission Arc Atlantique sont associées au projet. Leur rôle est d’assurer une bonne diffusion et communication du projet et de travailler sur la transférabilité des résultats vers d’autres bassins maritimes et / ou d’autres thématiques.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur l’éducation et la formation maritimes et les biotechnologies bleues.

Consultez le site web : https://www.bbmbc.eu/

Projet co-financé par l’Union européenne

CleanAtlantic

Les déchets marins représentent une grave menace de pollution avec des répercussions importantes sur l’environnement, la santé humaine, la sécurité et les aspects socioéconomiques, et leur gestion requiert une collaboration régionale. Le projet CleanAtlantic, dont la Commission Arc Atlantique de la CRPM est partenaire, répond à ce défi, avec pour objectif de protéger la biodiversité et les éco-systèmes en améliorant la coopération régionale et en renforçant les capacités pour prévenir, mettre en place des dispositifs de contrôle et éliminer les déchets marins en Atlantique. Le projet CleanAtlantic pourrait éventuellement contribuer à mieux sensibiliser les citoyens et à faire évoluer les habitudes des acteurs, et à améliorer les systèmes de gestion de ces déchets marins. Les résultats du projet seront transmis aux autorités compétentes et aux acteurs clés afin d’améliorer la gestion et de faciliter la mise en place de la Directive Cadre de la Stratégie Maritime.

CleanAtlantic est co-financé par l’Union européenne via le programme Espace Atlantique. La durée du projet est de trois ans, le CETMAR en est le chef de file et les partenaires sont basés en Espagne (CETMAR, INTECMAR, IEO, USC), en France (CEDRE, IFREMER), en Irlande (Marine Institute), au Portugal (DGRM, IST, DROTA, ARDITI OOM) et au Royaume-Uni (CEFAS).

Consultez le site web : http://www.cleanatlantic.eu/fr/

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

SAFER – Smart Atlantic Seafood Clusters

Ce projet vise à améliorer les performances de l’industrie des produits de la mer en matière d’innovation en favorisant l’adoption de technologies et la coopération transnationale afin de répondre aux défis auxquels est confronté un secteur identifié comme essentiel pour la croissance intelligente des Régions participantes. SAFER stimulera l’innovation avec la claire ambition d’étendre les résultats à d’autres régions de l’Atlantique, y compris le Canada atlantique, où ce secteur est considéré comme étant d’une grande importance. SAFER servira de réseau de « renforcement des capacités » pour la préparation du partenariat à mettre en place, la gestion et le suivi des processus au cœur du projet. SAFER, est un projet cofinancé par l’Union Européenne via le Programme Espace Atlantique, d’une durée de 3 ans et coordonné par l’ERNACT, qui réunit des partenaires de Bretagne (France), Border, Midlands & Western Regional Assembly (Irlande), Northern Ireland (UK), Norte (Portugal) et Cantabria (Espagne).

Ce projet est en lien avec les travaux de la Commission Arc Atlantique et la CRPM sur la Pêche et l’Innovation.

Consulter le site web : http://www.saferatlantic.eu/

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

CO-EVOLVE

CO-EVOLVE est un projet modulaire Interreg MED qui s’inscrit dans le cadre de la communauté thématique n° 3.1 (Tourisme durable). Il vise à analyser et promouvoir la coévolution des activités humaines et des systèmes naturels dans les zones côtières touristiques, afin de permettre le développement durable des activités touristiques sur la base du principe de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) et de la planification spatiale maritime (PSM). Le projet regroupe une analyse des menaces et opportunités concernant le tourisme durable à l’échelle de la Méditerranée ainsi que des études de cas locales portant sur sept zones pilotes représentatives. L’objectif est de démontrer – par le biais d’actions pilotes – la valeur ajoutée et l’efficacité d’un processus de planification basé sur les principes de la GIZC et de la PSM. La CRPM et sa Commission Interméditerranéenne (CIM) seront chargées des aspects de communication ainsi que du lien avec le projet horizontal BleuTourMed et la communauté thématique 3.1. La CIM participera également aux activités de capitalisation du projet.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur le tourisme côtier et maritime.

Consultez le site web : https://co-evolve.interreg-med.eu/

Pour plus d’informations, consultez la brochure du projet.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

HERIT-DATA

HERIT-DATA est un projet modulaire Interreg MED qui s’inscrit dans le cadre de la communauté thématique n° 3.1 (Tourisme durable). Le projet HERIT-DATA vise à mesurer et à réduire l’impact des activités humaines liées au tourisme de masse sur les vieilles villes et les sites présentant un patrimoine culturel ou archéologique particulier, y compris sur des sites faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le projet prévoit de développer une gestion touristique durable et responsable du patrimoine culturel dans les régions méditerranéennes -notamment en tirant parti de la technologie et de l’innovation dans les outils de gestion (Smart Cities) – ainsi que d’autres mesures politiques et sociales. Une série de d’informations et de solutions (modèles, stratégie, outil d’intelligence artificielle et application, etc.) en phase avec les changements sectoriels actuels et les caractéristiques des destinations intelligentes seront développées, testées et transférées. Cela inclut une plateforme capable de collecter des données provenant de sources sélectionnées et d’analyser l’impact du tourisme sur les destinations faisant partie du patrimoine culturel. Les résultats contribueront également aux processus de prise de décision. Le consortium du projet comprend des organisations, des entreprises, des centres technologiques, ainsi que des autorités publiques locales et régionales d’Italie, d’Espagne, de Croatie, de France et du Portugal, dont quatre régions membres de la CIM : Toscane, Valence, Occitanie et Grèce occidentale. HERIT-DATA s’inscrit dans les priorités du plan d’action et des groupes de travail de la CIM. La CIM jouera un rôle important dans les activités de communication et de capitalisation du projet, en assurant notamment le lien avec les travaux des projets Interreg MED CO-EVOLVE et MITOMED+ -auquel la CIM participe comme partenaire- ainsi qu’avec son groupe de travail sur le tourisme durable et culturel. Des échanges d’expériences et de meilleures pratiques avec d’autres régions méditerranéennes sera également prévu.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur le tourisme côtier et maritime.

Plus d’informations seront disponibles bientôt sur le site web de la communauté Interreg MED ‘Tourisme Durable’.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

Protocole UpM

Suite au protocole d’accord signé par la Commission Interméditerranéenne de la CRPM et l’Union pour la Méditerranée (UpM) en juin 2013, la mise en place de ce nouvel accord a comme objectif de créer des synergies entre les activités des deux organisations et de consolider et développer leur collaboration. Il établit les modalités de leur coopération, en mettant l’accent sur le développement de l’économie bleue dans le bassin méditerranéen. La CIM-CRPM travaillera plus concrètement sur le soutien de la 1ère Conférence des parties prenantes de l’UpM sur l’économie bleue, la préparation et la mise en œuvre du Centre virtuel des Connaissances, la promotion d’initiatives et de projets en cohérence avec le dossier de l’UpM sur l’économie, entre autres.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur les investissements maritimes.

InnoBlueGrowth

Le projet InnoBlueGrowth figure parmi les huit Projets horizontaux approuvés lors du premier appel de la période de programmation Interreg MED 2014-2020. Il réalisera plusieurs actions, y compris une stratégie de communication, des initiatives et événements, afin de créer une vraie communauté de projets modulaires traitant de l’innovation et la croissance bleue. Cette communauté innovante permettra le renforcement de l’approche horizontale et intégrée entre les projets modulaires et acteurs transnationaux clefs, constituant une condition sine qua non en soutien aux activités transnationales des clusters méditerranéens. De plus, le projet renforcera la dissémination et la transférabilité des résultats modulaires et assurera ainsi un impact plus large et plus conséquent envers des acteurs externes multi-niveaux, contribuant de fait au développement socio-économique durable de l’espace méditerranéen via des investissements innovants dans l’économie bleue. Par ailleurs, InnoBlueGrowth assurera une communication et une coordination étroites avec le projet plate-forme de l’axe 4 du Programme MED développé en parallèle.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur la gouvernance de la PMI et les investissements maritimes.

Consultez le site web https://blue-growth.interreg-med.eu

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

PANACea

PANACeA est un projet destiné à améliorer la gestion des zones protégées en Méditerranée afin de valoriser et de protéger la biodiversité de la région. Visant à rationaliser les efforts de mise en réseau et de gestion dans les aires protégées (AP) méditerranéennes, le projet figure parmi les huit Projets horizontaux approuvés lors du premier appel de la période de programmation Interreg MED 2014-2020. Divers acteurs et organisations travaillant sur des projets liés à la biodiversité et des écosystèmes en Méditerranée (gérants, décideurs politiques, acteurs socio-économiques, société civile, monde scientifique…) sont encouragés à travers le projet à coopérer et à partager leurs connaissances et expériences. Le projet mettra en place une « communauté » d’acteurs de la conservation de la nature en Méditerranée capables d’entraîner un changement de comportement et de politique. Les principaux domaines thématiques concernent la conservation marine et côtière, la pêche, la planification spatiale maritime et le changement climatique.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur la planification spatiale maritime.

Consulter le site web https://biodiversity-protection.interreg-med.eu/

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

MITOMED+

MITOMED + est un projet multi-modules regroupant les volets Expérimentation et Capitalisation (M2 + M3). Il s’inscrit dans la continuité du projet MITOMED (programme MED Maritime), qui vise à promouvoir la gestion intégrée du tourisme maritime & côtier (M&C) en améliorant la connaissance des données, produits et services à travers un ensemble d’indicateurs basés sur le modèle NECSTouR. MITOMED+ poursuit le travail initié par MITOMED et pousse les résultats obtenus plus loin afin d’améliorer la coordination des stratégies entre les territoires au niveau transnational et le développement du tourisme M&C par la coopération et la planification conjointe entre régions. L’objectif principal du projet est d’améliorer la durabilité et la responsabilité dans le domaine du Tourisme M&C, en renforçant les stratégies et les actions politiques locales et régionales et en les coordonnant au sein d’un réseau MED transnational. La CRPM  participe principalement aux activités de capitalisation et de communication.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur le tourisme côtier et maritime.

Consultez le site web : https://mitomed-plus.interreg-med.eu/

Pour plus d’informations, consultez la brochure du projet.

Projet co-financé par le Fonds européen de
développement régional de l’Union européenne

Projets achevés en 2018

DG MARE-Coastal Mapping

Le projet Coastal Mapping de la DG MARE, financé par les fonds européens structurels et d’investissement (ESI), porte sur l’analyse des besoins et moyens en Europe pour l’acquisition de données bathymétriques. Une meilleure connaissance de la bathymétrie européenne permet une navigation plus sécurisée, de meilleures mesures de protections côtières et une réduction des coûts de conception et de construction des infrastructures offshore, comme les pipelines, les câbles de communications, les plateformes de gaz, les cages destinées à l’aquaculture ou les éoliennes offshore. La CRPM est chargée d’analyser les fonds européens disponibles pour soutenir l’acquisition, le partage et l’utilisation des données bathymétriques marines. Cette tâche comporte une analyse des stratégies de spécialisation intelligente ainsi que des priorités du programme Interreg. Le coordinateur du projet est le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la marine – France).

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur PSM, GIC et Données côtières.

Consultez le site web : http://coastal-mapping.eu/

Le Réseau européen d’observation de données du milieu marin (EMODnet) est financé par l’Union européenne dans le cadre de la Régulation (UE) N° 508/2014 du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 sur le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche.

Projets achevés en 2016

VASCO DA GAMA: Formation pour un transport maritime plus écologique et plus durable (FTMED)

Le projet VASCO DA GAMA FTMED, financé par l’UE et conforme à sa politique maritime intégrée, visait à promouvoir la qualité de l’éducation et de la formation dans le secteur du transport maritime. Il a créé une base pour la mobilité des étudiants, des formateurs, des instructeurs et a assuré une coopération accrue entre professionnels et acteurs européens de l’éducation et de la formation permettant d’améliorer les compétences des gens de mer et de s’adapter aux exigences de l’industrie du transport maritime. Le projet a été divisé en 4 lots de travaux opérationnels relatifs à la formation en matière de sécurité maritime, la formation sur des simulateurs maritimes, le transport maritime durable, et un Erasmus maritime. La gestion du projet et la dissémination ont été coordonnées par la CRPM. Le projet s’est achevé le 3 mars 2016 par une conférence finale à Bruxelles, organisée par la CRPM.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur l’éducation et la formation maritimes.

Consultez le site web : http://www.vasco-da-gama.eu/

Projet co-financé par l’Union européenne

Pp2EMBRC (Programme Horizon 2020- Recherche et Innovation)

EMBRC (European Marine Biological Resource Centre) est une infrastructure de recherche distribuée visant à fournir un mécanisme stratégique de mise en œuvre au service de la science marine d’excellence à grande échelle. Il existe des pôles EMBRC en Belgique, France, Grèce, Israël, Italie, Norvège, Portugal, Espagne et au Royaume-Uni. La CRPM a été plus particulièrement chargée d’échanger avec des régions ayant choisi la biotechnologie bleue comme priorité dans le cadre de leur stratégie de spécialisation intelligente. Elle a été également chargée d’organiser un atelier avec la participation de certaines de ces régions ainsi que des partenaires EMBRC sur les possibilités de soutien aux technologies bleues via la politique de cohésion et des stratégies de spécialisation intelligente. Le coordinateur du projet a été le Centro de Ciencias do Mar do Algarve (CCMAR) (Universidade do Algarve). Le projet d’une durée de 12 mois, s’est achevé le 30 septembre 2016.

Ce projet est en lien avec les travaux de la CRPM sur les biotechnologies bleues.

Consultez le site web : www.embrc.eu