Président du groupe pêche de la CRPM, en visite en Hauts de France et Sicile

//Président du groupe pêche de la CRPM, en visite en Hauts de France et Sicile

En lien avec ses missions de Président du Groupe pêche de la Conférence des Régions périphériques maritimes (CRPM), Pierre Karleskind s’est rendu en Hauts de France le 19 Septembre 2017 et en Sicile du 28 au 29 septembre dans le cadre de l’événement Blue Sea Land .

Ces rencontres ont permis d’aborder avec les professionnels et les élus concernés les défis de la filière pêche dans ces territoires, ainsi que la mise en œuvre de la Politique Commune de la Pêche (PCP) et l’avenir du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP).

En tant que Président du groupe pêche de la CRPM, Pierre Karleskind interviendra à la conférence de Tallin sur l’avenir du FEAMP organisée par la Commission européenne http://www.emff-now-and-then.eu/.

En Hauts de France, ces questions ont été abordées lors de sa visite le 19 septembre sous l’angle des problématiques communes avec la Bretagne, telles que le renouvellement de la flottille de pêche et de ses hommes, la formation, la gestion durable de la ressource, le Brexit, l’application de la réglementation relative aux rejets, et l’exigence de traçabilité et de transparence.


Lors de sa visite du 28 au 29 septembre en Sicile, Pierre Karleskind a rencontré Antonello CRACOLICI, Ministre de l’agriculture, du développement rural et de la pêche de la Région Sicile. Il est également intervenu lors de la réunion de la Commission Agriculture et pêche de la Conférence Etat Région du gouvernement Italien.

La Sicile et la Bretagne sont ainsi, en matière de pêche, très comparables : prégnance des enjeux de gestion durable de la ressource, diminution des flottilles et vieillissement des navires, nécessité de modernisation économique. La Sicile fait face également à une concurrence des pays méditerranéens extérieurs à l’UE, non soumis aux règles de la Politique commune des pêches (PCP).

« C’est une situation à laquelle nous allons également faire face en Bretagne demain avec le Brexit. Je souhaite que la dimension extérieure de la PCP, la réciprocité des engagements, soit au centre de la prochaine politique » a déclaré Pierre Karleskind, Président du Groupe pêche de la CRPM.

Pierre Karleskind est revenu sur les fondements de la PCP, née de l’expérience de l’après-guerre, comme la Politique agricole commune (PAC), pour nourrir les européens en garantissant un revenu décent aux producteurs.

Sans remettre en cause l’enjeu de durabilité des activités, il appelle à un rééquilibrage d’une politique qui s’est éloignée de sa vocation première. Il réclame un plus grand pragmatisme dans la mise en œuvre des objectifs, comme pour l’obligation de débarquement de toutes les captures et l’interdiction des rejets en mer.

Antonello Cracolici et Pierre Karleskind ont identifié des priorités communes au cours de leur échange : maintien et développement de la pêche artisanale, renouvellement de la flotte, mise en place de quotas sur une base pluriannuelle avec les pays extérieurs à l’UE.

Concernant le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, les deux élus ont fait un constat partagé d’une trop grande centralisation du fonds et d’un manque réel de flexibilité. Le besoin de simplification est urgent, et les Régions sont les mieux placées pour apporter les améliorations nécessaires.

 

 

2017-10-30T13:30:28+00:00