La CRPM appelle à une coopération renforcée pour protéger l’environnement méditerranéen à l’occasion du 40ème anniversaire du Plan Bleu

/, Maritime/La CRPM appelle à une coopération renforcée pour protéger l’environnement méditerranéen à l’occasion du 40ème anniversaire du Plan Bleu

Rena Dourou, Gouverneure de la Région de l’Attique, a participé à la conférence « Environnement et développement en Méditerranée hier, aujourd’hui et demain », organisée à l’occasion des 40 ans du Plan Bleu le 5 juin 2018 à Paris, où elle s’est exprimée au nom de la CRPM et de sa Commission Interméditerranéenne (CIM).

La célébration des 40 ans du Plan Bleu a réuni plus de 130 personnes – experts, décideurs, représentants des institutions nationales, européennes et méditerranéennes, membres de la société civile – qui ont discuté de l’avenir de la Méditerranée d’un point de vue environnemental.

La session du matin a porté sur le processus de création du Plan Bleu, Centre d’activités régionales du Plan d’action pour l’environnement et la Méditerranée (PAM), et la façon dont il a influencé les actions et les décisions pour relever les défis environnementaux au cours des 40 dernières années.

Ensuite, les participants ont discuté des principaux défis auxquels la Méditerranée est et sera confrontée dans les années à venir, et de la manière de les relever. La Méditerranée possède un patrimoine culturel unique et une biodiversité exceptionnelle, mais elle est également très fragile et vulnérable face au changement climatique, en particulier ses zones côtières, soumises à de nombreuses pressions. L’urbanisation côtière, le tourisme de masse, la surexploitation et la salinisation des eaux douces, la pollution et les déchets marins, la surpêche, le développement du trafic maritime et les espèces invasives, ont été identifiés comme les principales préoccupations communes appelant à une mobilisation conjointe des parties prenantes.

Cet environnement fragile représente également une série d’opportunités sur des questions telles que la gestion des écosystèmes marins, le tourisme durable, le développement rural, l’économie bleue et la protection de la biodiversité. Ces dernières constituent l’épine dorsale du discours de la Gouverneure Dourou, prononcé à la fin de la session « Regards prospectifs : une vision partagée en Méditerranée est-elle encore possible ? », dans lequel elle a souligné l’action de la CRPM et de sa Région en faveur d’un développement durable intégré de la Méditerranée.

Elle a notamment affirmé que « l’un des défis majeurs de la coopération est toujours d’agir localement – dans chaque Région – tout en étant capable de penser globalement. Par conséquent, l’avenir de notre bassin doit passer par une vision partagée impliquant tous les acteurs clés au niveau public et privé ». « Les autorités régionales jouent un rôle important en termes de développement durable et de protection de l’environnement, en coordination avec les municipalités et la société civile », a-t-elle ajouté.

Elle a également souligné plusieurs initiatives clés soutenues par le CIM et sa Région, en particulier la « Charte de Bologne » pour le développement durable des zones côtières et son Plan d’Action Conjoint portant sur l’adaptation au changement climatique et à l’érosion en Méditerranée. Ces derniers ont été adoptés par 28 administrations/organismes territoriaux, y compris de nombreuses régions méditerranéennes.

Elle s’est enfin engagée à continuer à travailler en étroite collaboration avec le Plan Bleu et d’autres acteurs clés pour promouvoir une vision commune en Méditerranée ainsi que des actions communes dans le domaine du développement durable et de la protection de l’environnement.

Au cours de la conférence, le Plan Bleu a également annoncé le lancement de MED 2050, une étude sur l’horizon 2050 « destinée à mobiliser les décideurs et acteurs du Sud et du Nord en dépassant les frontières géographiques et institutionnelles », qui devrait être publiée en 2022.

De plus amples informations sur la conférence sont disponibles ici.

2018-06-15T11:19:26+00:00