La Commission Interméditerranéenne coorganise la première journée d’information de CO-EVOLVE à Rimini (ECOMONDO)

/, News Régions et Partenaires/La Commission Interméditerranéenne coorganise la première journée d’information de CO-EVOLVE à Rimini (ECOMONDO)

La première journée d’information du projet, qui a rassemblé des acteurs méditerranéens, locaux, régionaux, nationaux, s’est déroulée le 7 novembre à Rimini, dans le contexte d’une série d’événements ECOMONDO.

Dans le cadre du projet CO-EVOLVE, la Commission Interméditerranéenne de la CRPM -avec la Région Emilie-Romagne (RER), la Région de Macédoine orientale et Thrace (REMTH) et la CNR-ISMAR- a coorganisé une journée d’information sur « le tourisme maritime et côtier durable et la croissance bleue en Méditerranée ». Cette réunion a été l’occasion d’échanger sur les initiatives en cours liées à la thématique susmentionnée et de sensibiliser les acteurs locaux, régionaux, nationaux et internationaux actifs dans ce domaine.

La réunion a été ouverte par les représentants politiques de la région : Andrea Corsini et Paola Gazzolo, du gouvernement régional du RER, ainsi que Andrea Gnassi, maire de Rimini. Tous ont souligné les spécificités de leur territoire en matière de tourisme et ont insisté sur l’importance de protéger les zones côtières tout en libérant le potentiel de la croissance bleue.


« Notre objectif est de s’assurer un littoral qui soit durable, attrayant pour les investisseurs avisés : un territoire côtier sain sur lequel tous les loisirs environnementaux, paysagers, économiques, touristiques et récréatifs sont largement accessibles. Ceci est la clé pour exploiter le potentiel de l’économie bleue d’une manière plus concrète»,
a déclaré Mme Paola Gazzolo, ministre régionale de la protection des sols et des côtes et de l’environnement de la Région Emilie-Romagne.

« Pour parvenir à une véritable gestion durable du tourisme, il est nécessaire de se tourner vers une utilisation plus consciente (ou « renseignée ») des ressources du territoire, ainsi que vers les plages intelligentes, les énergies alternatives et le cycle hydrologique (cycle de l’eau). Nous devons transposer tout cela en indicateurs et politiques ciblés pour les organismes touristiques afin qu’is utilisent de manière durable ces ressources », a exprimé M. Andrea Corsini, ministre régional du tourisme et du commerce de la Région Emilie-Romagne.

« Rimini cessera d’évacuer les eaux usées dans la mer », a annoncé M. Gnassi, en soulignant les conséquences désastreuses des déversements en Méditerranée.

L’ouverture de cet évènement a été suivie d’une première session thématique sur «  les stratégies et les initiatives du tourisme durable en Méditerranée ». Elle a réuni des représentants des administrations publiques, de l’enseignement supérieur et des organisations impliquées et/ou suivant des initiatives clés en Méditerranée.

Plusieurs initiatives, programmes et projets clés liés à la croissance bleue et au tourisme durable ont été présentés. Parmi les programmes et projets figuraient le programme Interreg MED et le projet PANORAMED Axe 4 sur la gouvernance (dont le work package 5 est consacré au tourisme maritime et côtier); le projet BleuTourMed et sa communauté MED « tourisme durable », composée de tous les projets modulaires 3.1 et les parties prenantes associées; ainsi que les projets Interreg MED MITOMED+ et BlueIslands, qui font partie de la communauté MED « Tourisme durable ».

A cette occasion, la Commission Interméditerranéenne de la CRPM a présenté des initiatives en cours liées au tourisme durable et à la croissance bleue en Méditerranée, y compris les travaux de l’Union pour la Méditerranée (UPM) sur l’économie bleue, l’initiative WestMED de l’UE et la Charte de Bologne.

D’autres intervenants ont présenté la stratégie EUSAIR (représentant de la Région des Pouilles, en charge du groupe de coordination du pilier 4 sur le tourisme durable) et l’initiative BLUEMED (Directeur de Ciset of Cà Foscari University, pivot de BLUEMED de la plateforme nationale « économie »).

La deuxième session s’est concentrée sur le projet CO-EVOLVE et ses derniers travaux. Les partenaires présents à la réunion ont rappelé l’objectif général du projet et ont présenté les actions en cours et celles à venir. Les activités liées aux phases d’étude et d’expérimentation ont été présentées respectivement par le CNR-ISMAR, l’Université de Thessalie et RER. Des activités qui sont menées dans les zones pilotes du projet, en particulier dans les régions de Cattolica/Comacchio et de Maki-Alexandroupoli/Keramoti-Thassos, ont également été abordées.

D’autres journées d’information sur CO-VOLVE seront organisées en Grèce, France, Espagne et Croatie dans les mois à venir.

Toutes les présentations des intervenants peuvent être téléchargées à partir de ce lien.

Voir autres articles connexes (italien seulement) :

A Cattolica un eiettore per la sabbia del porto canale

Porto canale, nel 2018il dispositivo per togliere la sabbia del fondale

Una spiaggia per disabili Dell’Europa arrivano i fondi

2017-11-23T10:09:22+00:00