Ensemble pour une meilleure transition vers des économies bleues et vertes en Méditerranée

//Ensemble pour une meilleure transition vers des économies bleues et vertes en Méditerranée

Les Communautés de la Croissance verte et de la Croissance bleue d’Interreg MED engagées ensemble pour une meilleure transition vers des économies bleues et vertes en Méditerranée

En collaboration avec la Communauté Croissance verte d’Interreg MED, la Communauté Croissance bleue d’Interreg MED, dont fait partie la Commission Interméditerranéenne de la CRPM (CIM), a organisé son événement final conjoint Transition vers les économies bleue et verte en Méditerranée, les 19 et 20 septembre 2019 à Bruxelles dans les locaux du Comité des Régions et dans le cadre atypique d’Area42.

L’événement marquait le troisième anniversaire de la Communauté Croissance bleue, ponctuant la fin de sa première période de mise en œuvre et le passage à la prochaine. À cette occasion, les principales parties prenantes des institutions européennes, des secteurs privé et financier, du monde universitaire, des ONG et des projets communautaires thématiques se sont réunies pour réfléchir et échanger sur des questions communes, des perspectives clés et des possibilités de collaboration accrue en vue d’une meilleure croissance durable innovante en Méditerranée.

La première journée de l’événement était consacrée aux principales préconisations politiques des communautés bleues et vertes et à l’interaction avec les décideurs, au regard des principales conclusions et bonnes pratiques des communautés. Mme Sirpa Hertell, Conseillère municipale de la ville d’Espoo et rapporteure du programme « Vers une Europe durable à l’horizon 2030 » au Comité européen des régions, Commission de l’environnement, a donné le coup d’envoi de cette manifestation de deux jours. Elle a rappelé aux participants le constat suivant : « La transition écologique commence au niveau local. Le rôle des villes et des régions doit être reconnu dans les accords internationaux. La communauté doit impliquer toutes les parties prenantes et aucun territoire ne doit être laissé pour compte. »

Axées sur le rôle de la coopération territoriale pour le développement durable, l’innovation des entreprises, l’accès au financement, l’éducation à la durabilité et l’élaboration de politiques qui favorisent une économie mieux intégrée, plus bleue et plus verte, les séances ont porté sur les stratégies régionales de spécialisation intelligente et sur les moyens de favoriser la durabilité au sein des clusters méditerranéens. Les intervenants ont souligné à cet égard que les communautés de projets et les clusters avec une approche à « quadruple hélice » tendent à réduire l’écart entre les acteurs du marché et les outils financiers et de financement de l’UE. Ils ont également insisté sur la nécessité pour les investisseurs et les entreprises de comprendre que si les impacts environnementaux des secteurs sont négligés, toutes les activités économiques sont menacées. En particulier, si les écosystèmes océaniques disparaissaient, aucun investissement ne serait profitable dans une zone côtière-marine.

Réfléchissant sur l’éducation et la sensibilisation à et pour la durabilité, les participants se sont également fait l’écho de l’urgence climatique évoquée en introduction par M. Juan José Martínez Lozano, Directeur général pour les affaires européennes de la région de Murcie, lorsqu’il a rappelé les dramatiques inondations qui ont récemment touché la région espagnole. Les intervenants ont de nouveau souligné que la lutte contre le changement climatique impliquait de modifier nos vies quotidiennes et que l’éducation dans ce domaine devait se faire dès le plus jeune âge à l’école.

Cette première journée s’est conclue par des recommandations selon lesquelles le concept d’innovation (technologique, disruptive, sociale, etc.) doit s’inscrire dans une approche holistique. Par ailleurs, de nombreuses initiatives doivent être renforcées aux niveaux régional et local (lutte contre les plastiques, entre autres), ainsi que des actions sur toutes les rives de la Méditerranée.

Enfin, les toutes dernières activités de la journée ont consisté en une session de présentation de projets, animée par Sparknews, qui a permis aux participants de renforcer leurs interactions, sur les conseils d’un panel de journalistes.

Lors de la deuxième journée, les deux Communautés ont travaillé en parallèle, abordant des questions spécifiques de manière plus sectorielle liées à l’économie bleue, d’une part, et à l’économie verte, d’autre part. Une séance de restitution a clôturé cette deuxième journée, apportant des contributions et des visions constructives pour l’avenir, avec un accent sur la capitalisation, le transfert, l’intégration en réponse aux défis communs et aux stratégies à mettre en œuvre dans la prochaine génération de projets Interreg MED.

L’événement a constitué une étape importante entre les deux Communautés, offrant l’occasion de transférer des enseignements clés, d’échanger des idées innovantes et de comprendre les économies durables, afin d’élaborer des stratégies communes allant au-delà du champ d’action de chaque Communauté. Ces deux journées ont également permis aux Communautés d’ouvrir un débat nourri sur les futurs scénarios et actions visant à favoriser une croissance durable intégrée, avec les institutions européennes, les autorités régionales et locales, ainsi que les autres acteurs concernés, notamment les universités, les institutions sectorielles, les organisations internationales, les ONG et le secteur privé. Enfin, l’événement final a fait intervenir la Communauté Croissance bleue à travers ses projets modulaires et intégrés – iBlue, Maestrale, Pélagos, Proteus, 4Helix+ et Mistral  – qui ont ainsi pu présenter leurs plus importantes réalisations devant un large public.

Pour plus d’informations, veuillez consulter www.blue-growth.interreg-med.eu ou contactez elodie.nunes@crpm.org ou claudia.guzzon@crpm.org.

Suivez la Communauté Croissance bleue sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur son actualité : TwitterFacebookLinkedIn – YouTube

Le projet InnoBlueGrowth a été développé avec un financement de 1,47 million d’euros (dont 1,25 million d’euros de cofinancement communautaire) dans le cadre du programme de coopération transnationale Interreg Med.

2019-10-09T07:57:14+00:00