L’Assemblée générale de la Commission Arc Atlantique qui s’est tenue à Porto le 14 novembre 2019 a approuvé une Déclaration politique sur le Brexit et la pêche, avec des messages clés pour les négociateurs avant un accord de pêche post-Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni.

La Déclaration était approuvée par les régions membres Britanniques et Européennes, représentant ainsi le point de vue de l’ensemble de la Commission Arc Atlantique. Elle fait référence aux normes les plus élevées pour la préservation des écosystèmes naturels et des économies de pêche durables pour que le gouvernement du Royaume-Uni indique clairement sa position au niveau international sur sa politique de la pêche et afin d’assurer une période de transition flexible, y compris de la part des institutions européennes dans un contexte qui reste incertain. Les Régions de l’Arc Atlantique demandent au gouvernement du Royaume-Uni et aux institutions européennes d’impliquer étroitement les Régions, les gouvernements décentralisés et les autorités locales dans la création de mécanismes visant à soutenir les communautés côtières afin d’atténuer les impacts du Brexit.

Vanessa Charbonneau, Vice-Présidente de la Région Pays de la Loire – Région qui préside actuellement la Commission Arc Atlantique, et Rosa Quintana Carballo, Conseillère régionale de la Galice en charge des questions maritimes, ont débattu du Brexit et de la pêche dans un débat où les Régions atlantiques ont approuvé ces principes.

Rosa Quintana a insisté en précisant que “les incertitudes liées au Brexit sont inquiétantes mais pas uniquement pour les activités de pêche ; elles le sont également pour les chaînes d’approvisionnement régionales et pour les consommateurs sur la question de la stabilité du marché et des normes sanitaires élevées ».

Vanessa Charbonneau a ajouté que “ le secteur de la pêche fait face à des défis sociaux et économiques croissants, dans un contexte d’incertitude immédiat et à long terme en lien avec le Brexit, en particulier sur la question de la mise en œuvre des obligations de débarquement. En ce sens, nous appelons pour y répondre au développement d’approches durables et plus flexibles dans le cadre de la Politique Commune de la Pêche ».

Ces messages ont été formulés devant un public composé de représentants de la Commission européenne, des États français et portugais, ainsi que des Régions atlantiques et des parties prenantes. Deux autres déclarations politiques ont également été approuvées lors de l’Assemblée générale de la Commission Arc Atlantique, la Déclaration Norte 2019 et la Déclaration politique pour la création d’une alliance atlantique des compétences.

Cette réunion a également été l’occasion de présenter les plans d’action des groupes de travail et des trois nouvelles Task Forces de la Commission Atlantique sur la stratégie atlantique, l’exploration d’une macro-région atlantique et la coopération avec les pays tiers atlantiques.

Toutes les informations sur l’Assemblée générale de la Commission Arc Atlantique sont disponibles sur le site internet de la Commission Arc Atlantique : https://cpmr-atlantic.org