Plan d’Action pour l’Atlantique : nécessité d’une hausse du budget

//Plan d’Action pour l’Atlantique : nécessité d’une hausse du budget

En photo (G-D) : Pauline Caumont, Secrétaire exécutive de la Commission Arc Atlantique, Francisco José HUIDOBRO, Vice-président du Réseau Transnational Atlantique, Ramón JÁUREGUI ATONDO, membre du Parlement européen, Iain SHEPHERD, Chef d’Unité par intérim, Dir C. Atlantique, Régions ultra-périphériques et Arctique à la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche, Marcella SMYTH, Présidente du Groupe de travail Stratégie Atlantique, et Jorge García REIG, Directeur général adjoint de la Programmation territoriale et de l’évaluation des programmes communautaires du ministère des Finances et de l’administration publique

L’intergroupe SEARICA du Parlement européen, de concert avec le Groupe Stratégie Atlantique (GSA), a organisé une table ronde le 14 juin en vue de discuter des plans pour la mise en œuvre du Plan d’action pour l’Atlantique.

La réunion, intitulée « Mers en mouvement – Activation du Plan d’action pour l’Atlantique », a rassemblé un certain nombre de partenaires impliqués dans la mise en œuvre de la Stratégie pour l’Atlantique – y compris les États membres, les députés, les régions, les institutions européennes, la société civile et les réseaux de l’Atlantique – afin de discuter de l’état d’avancement de la stratégie, ainsi que des formes de coopération envisageables dans le domaine de la recherche et de l’innovation dans la région de l’Atlantique.

La première session a porté sur le développement de la Stratégie pour l’Atlantique et le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’économie maritime. La Commission européenne et le Groupe Stratégie Atlantique ont retracé les grandes lignes de l’historique de la stratégie et ont réitéré l’importance de l’équipe d’appui pour le Plan d’action pour l’Atlantique, qui a été créée en 2014.

Marcella Smyth, Présidente du Groupe Stratégie Atlantique et Responsable des Affaires Maritimes à la représentation permanente de l’Irlande à Bruxelles, a souligné que le travail de l’équipe d’appui se concentrerait à présent sur l’obtention de résultats concrets pour accélérer la mise en œuvre du Plan d’action.

Pauline Caumont, Secrétaire exécutive de la Commission Arc Atlantique (CAA), a présenté le rôle de la CAA dans l’élaboration et la mise en œuvre de la Stratégie pour l’Atlantique lors de la première session. Mme Caumont a indiqué que la Commission Arc Atlantique a soutenu la stratégie et a été étroitement impliquée dans l’élaboration de son Plan d’action.

Elle a également fait part des préoccupations des régions membres de la CAA concernant le financement pour la mise en œuvre de la stratégie. La Commission européenne a récemment informé les membres du Groupe Stratégie Atlantique que le budget spécifique qu’elle comptait allouer pour la mise en œuvre de la stratégie dans le cadre du programme de travail du FEAMP pour 2017-2018 n’était plus garanti.

Pour la CAA, il s’agit là d’un pas en arrière qui sape les efforts déployés pour mettre en œuvre la stratégie. Une lettre officielle, signée par le président de la CAA, Bruno Retailleau, a été adressée au Commissaire Vella afin de soulever cette question.

2016-09-21T07:01:21+00:00