Malaga donne l’impulsion pour des changements profonds vers une meilleure protection des écosystèmes en Méditerranée

//Malaga donne l’impulsion pour des changements profonds vers une meilleure protection des écosystèmes en Méditerranée

La ville de Malaga a accueilli, du 14 au 16 octobre 2019, un événement international de trois jours sur la protection et la gestion de la biodiversité, réunissant une centaine de représentants méditerranéens, afin de débattre de mécanismes de collaboration efficaces pour une gestion plus intégrée de nos ressources naturelles.

Cofinancé par le programme européen Interreg Med et dirigé par le Centre thématique européen de l’Université de Malaga (ETC-UMA), le projet PANACeA a été reconnu par les institutions internationales comme une plateforme de collaboration interdisciplinaire, reliant la recherche, les pratiques scientifiques et les politiques à l’échelle méditerranéenne pour lutter contre des problèmes tels que le changement climatique, la pollution marine et la perte de biodiversité.

Le 14 octobre, à la mairie de Malaga, la cérémonie d’ouverture de l’événement a rassemblé les principaux acteurs politiques et institutionnels européens qui soutiennent la protection et la conservation de la biodiversité afin de signer la Déclaration « Approches fondées sur les écosystèmes pour la protection et la gestion de la biodiversité ».

Rosa Estaras Ferragut, députée européenne, a déclaré: « L’Europe estime que la croissance doit être inclusive, innovante et durable ». En effet, Ronan Uhel, de l’Agence européenne pour l’environnement, a expliqué que le bien-être humain dépend de la santé des écosystèmes, et nous devons impluser un changement systémique qui repense fondamentalement les fonctionnements sociétaux.

Parmi les conclusions, il a été reconnu que la conservation de la nature devait devenir opérationnelle et impliquer toutes les zones marines indépendamment de leurs frontières administratives nationales, en utilisant une approche de gestion basée sur les écosystèmes.

La « Déclaration sur les approches fondées sur les écosystèmes», lancée à Bruxelles en 2018, a été signée à la mairie de Malaga par plusieurs autorités locales, dont Susana Carillo, maire par intérim de la ville de Malaga, Joaquim Villanova, maire d’Alhaurin de la Torre, représentant la Fédération des municipalités et provinces andalouses et des organisations telles que Medcities, MedPAN et les centres d’activités régionaux du PNUE MAP. Curzio Cervelli, du programme Interreg Med, a souligné que la Déclaration sur les approches fondées sur les écosystèmes, sera davantage encouragée y compris vers les secteurs économiques et la société en général.

Tous les acteurs concernés, des particuliers aux entreprises privées, en passant par les institutions publiques, les universités, les centres de recherche et les ONG, sont invités à soutenir cette Déclaration et à manifester leur soutien pour une meilleure protection de la biodiversité en Méditerranée en ajoutant leur signature à la Déclaration en ligne.

 

PANACeA a pour objectif de rationaliser les efforts de mise en réseau et de gestion dans les aires protégées méditerranéennes (APs) en tant que mécanisme permettant d’améliorer la conservation et la protection de la nature dans la région. Le projet vise à assurer des synergies entre les parties prenantes méditerranéennes concernées – gestionnaires, décideurs, acteurs socio-économiques, société civile et communauté scientifique – et à accroître la visibilité et les impacts des résultats des projets sur des cibles stratégiques identifiées communes.

Pour plus d’informations, veuillez contacter : Lise Guennal, et Sonsoles San Roman.

2019-10-22T10:36:20+00:00