Le Big Data, un enjeu clé pour les régions méditerranéennes

///Le Big Data, un enjeu clé pour les régions méditerranéennes

Le 18 décembre 2018 à Bologne, la région d’Émilie-Romagne a célébré son événement intitulé « Big Data, du volume à la valeur : valorisation des réseaux régionaux et des chaînes de valeur dans une perspective méditerranéenne. »

L’évènement a bénéficié du soutien de la Commission Interméditerranéenne de la CRPM et a impliqué plusieurs de ses membres afin de partager des bonnes pratiques. La Commission Interméditerranéenne a également organisé une réunion technique préliminaire à son Bureau Politique (le 4 février 2019 à Barcelone) pour présenter ses prochains travaux sur le Big Data, entre autres.

L’événement « Big Data, du volume à la valeur » visait à présenter le centre de Big Data mis en place par la région Émilie-Romagne pour le développement de l’ensemble des zones méditerranéenne et adriatique-ionienne. Ce pôle implique une grande variété d’acteurs et sert de support à la connaissance, aux compétences, aux infrastructures, pour une nouvelle stabilité de l’emploi et la mise en valeur des territoires de l’Europe du Sud et de la Méditerranée.

En effet, l’Émilie-Romagne compte sur des infrastructures et la présence de machines et de compétences qui seraient disposées à traiter d’énormes quantités de données, comme l’a présenté M. Patrizio Bianchi, Ministre Régional de la coordination des politiques européennes pour la croissance, l’éducation, la formation professionnelle et universitaire, la recherche et le travail et 1er Vice-Président de la Commission Interméditerranéenne de la CRPM. Différents acteurs ont présenté plus en détail les infrastructures et les outils de la région, expliquant les liens existant entre les entités multisectorielles et multiniveaux, y compris les infrastructures et aménagements publiques, les entreprises privées, les universités et les centres de formation de haut niveau, les événements de diffusion et expositions, et les réseaux européens et internationaux, tels que l’Initiative Vanguard.

M. Fabio Fava, représentant de l’initiative BlueMed, a exposé le lien concret entre le Big Data et l’économie méditerranéenne, soulignant des détails tels que la nécessité de gérer les données recueillies par la surveillance et les capteurs dans des secteurs tels que le trafic de transport maritime, les activités exploitant les ressources marines, la biodiversité, le tourisme, et les énergies renouvelables, entre autres. La collecte et l’analyse de données sont en effet essentielles pour traiter des problèmes mondiaux tels que le développement économique durable ou le changement climatique, et doivent être réalisées à l’échelle mondiale dans le cadre d’une vision partagée.

La représentante de la Direction Générale des réseaux, du contenu et des technologies de  communication de la Commission Européenne, Gail Kent, a expliqué la stratégie européenne sur BIG DATA ainsi que les perspectives pour la période de programmation 2021-2027, qui ouvre de nombreuses opportunités aux principaux acteurs territoriaux, comme les régions, les universités et le secteur privé.

De plus, différentes régions de la CIM ont partagé leur expertise en ce qui concerne la nécessité de gérer les méga-données en Méditerranée, comme la Catalogne, qui travaille concrètement avec les acteurs territoriaux pour favoriser l’innovation sociale et la recherche (clusters, Barcelona Activa, etc.), a expliqué Mme. Mireia Borrel Porta, Directrice Générale des relations extérieures de la Catalogne. De même, M. Ettayeb El-Masbahi, Vice-Président de la Commission interméditerranéenne de la CRPM et Vice-Président de la région de l’Oriental (Maroc), a exposé en quoi le Big Data est essentiel pour les pays du sud de la méditerranée, parmi lesquels le Maroc et sa région, et a souligné que L’Oriental fournira un effort considérable dans le développement de ses compétences pour le traitement de méga-données afin de créer une base solide pour le partage de connaissances et un développement socio-économique durable.

Suite à ces expériences et à l’impulsion de ses régions membres, comme décrit par M. Nikos Balabanis, représentant de la Présidence de la CIM et Député du Gouverneur de la Grèce Occidentale pour l’environnement et l’énergie, la CRPM-CIM a repris le thème du Big Data,  qui a un potentiel très important en terme de politiques territoriales (par exemple pour les politiques reliées à l’environnement et au climat, la cohésion socio-économique, la santé, etc.) et elle l’abordera également lors de son prochain Bureau Politique du 4 février 2019 à Barcelone.

La CRPM-CIM va donc adapter ses plans de travail, incluant les Big Data en tant que problématique très pertinente, et veiller à la mise en place d’actions concrètes dans le cadre du prochain mandat.

Pour plus d’information contactez : davide.strangis@crpm.org ou elodie.nunes@crpm.org.

2018-12-21T16:55:07+00:00