La Commission des Iles se réunit à Palerme pour la 47ème Assemblée Générale de la CRPM pour discuter de la place des Iles dans le futur agenda politique européen

/, Enjeux mondiaux/La Commission des Iles se réunit à Palerme pour la 47ème Assemblée Générale de la CRPM pour discuter de la place des Iles dans le futur agenda politique européen

L’Assemblée générale de la CRPM, accueillie cette année par la région Sicile à Palerme (Italie), s’est tenue du 17 au 19 octobre 2019. La réunion plénière de la Commission des Îles (CDI) a été marquée par un débat politique de haut niveau sur la place du îles dans l’agenda politique de l’UE pour 2019-2024 entre les régions membres et des représentants clés des institutions de l’UE.

Cette session plénière de la Commission des Iles qui s’est tenue le 17 octobre, avant l’Assemblée Générale de la CRPM, a été l’occasion de faire un point d’étape depuis la dernière Assemblée générale du CDI à Corfou (mars 2019) et de discuter des activités et des priorités pour les mois à venir, dans le contexte du renouvellement institutionnel et législatif au niveau européen.

En effet, le nouveau Parlement européen est entré en fonction en juillet 2019 et le nouveau collège des commissaires devrait être nommé d’ici la fin de l’année, et ce pour les cinq prochaines années. Dans le même temps, des discussions politiques clés ont lieu entre les co-législateurs européens afin de convenir du prochain budget à long terme de l’UE et des nouvelles propositions législatives concernant les politiques et programmes de l’UE pour la période de programmation 2021-2027.

Gilles Simeoni, Président de la Commission des Iles et Président de la Collectivité Territoriale de Corse, a rappelé ce contexte dans son discours d’ouverture et a déclaré : « Les îles de l’Union européenne sont aujourd’hui dans un statut qui est inachevé. Il existe aujourd’hui un article 174 du Traité qui prévoit que des politiques adaptées doivent être prises dans un certain nombre de situations auxquelles font face les îles mais celui-ci est resté pour l’instant purement déclaratif. La prise en compte de l’insularité doit urgemment s’effectuer au niveau de l’UE. » À cet égard, le président Simeoni a exposé la stratégie de la CDI visant à demander  à la Commission européenne la publication dans les plus brefs délais d’un Livre blanc fondé sur les dispositions spécifiques prévues à l’article 174 du traité.

Gaetano Armao, Vice-Président de la Région Sicile, a ajouté que pour la prochaine législature, le concept de « clause d’insularité » devrait être inscrit dans toutes les politiques de l’UE concernant les régions insulaires, telles que la politique de cohésion, les aides d’État, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique ou la transition énergétique.

En outre, la Croatie est sur le point d’assurer pour la première fois la Présidence du Conseil de l’UE à partir du 1er janvier 2019 et devrait placer les questions d’insularité en tête de l’agenda politique de l’UE compte tenu de ses conditions géographiques et territoriales spécifiques, avec un des plus grands archipels d’Europe le long de son littoral. Mme Tajana Huzak, Ministre Déléguée au Ministère des fonds de l’UE et du développement régional du Gouvernement Croate, a assuré lors de son intervention que « la prochaine présidence Croate représentera les intérêts des îles européennes et soutiendra leur initiative auprès des autres États membres pendant son mandat ».

Younous Omarjee, Député européen et Président de la Commission du Développement Régional (REGI) du PE, originaire de l’Ile de La Réunion (FR), a déclaré qu’il s’engagerait à soutenir les propositions et les intérêts des îles européennes au Parlement européen. Il a notamment entendu la demande de la Commission des îles pour un Livre blanc sur la cohésion territoriale et sur l’article 174 du traité UE. Il a partagé l’appel du Président Simeoni en faveur d’une mobilisation politique conjointe et rapide des régions insulaires et des États membres insulaires. Au cours des prochains mois, la Commission REGI pourrait très probablement organiser des événements spécifiques et développer des initiatives axés sur les questions d’insularité. François Alfonsi, député européen, a également assisté à la session plénière de la Commission des Iles.

Tout au long de l’Assemblée générale de la CRPM, les Régions membres de la CDI ont participé activement aux sessions de travail thématiques pour réitérer les messages clés mis en avant lors de la réunion plénière. Gilles Simeoni a contribué aux discussions politiques avec les élus des Régions membres de la CRPM sur l’avenir de l’Europe et des territoires et Justyne Caruana, Ministre de Gozo, est intervenue à la session sur la politique de cohésion post-2020 et a souligné la nécessité de revoir la législation communautaire, en particulier pour ce qui concerne les aides d’état, pour les rendre plus flexibles pour toutes les régions insulaires. Meit Fohlin, Deputy Mayor de Gotland, a souligné, dans la session consacrée changement climatique, les défis spécifiques qui affectent les territoires insulaires en termes de questions climatiques et environnementales et leur stratégie stratégie en faveur d’une société durable et respectueuse de l’environnement.

La prochaine Assemblée générale de la Commission des Iles se tiendra aux Açores (Portugal) les 28-30 Avril 2020.

2019-11-28T09:40:47+00:00