La CRPM rejoint un partenariat unique appelant l’UE à se mobiliser pour l’action climatique

//La CRPM rejoint un partenariat unique appelant l’UE à se mobiliser pour l’action climatique

La CRPM a manifesté son soutien pour l’action climatique en rejoignant un partenariat européen sans précédent, la Coalition for Higher Ambition.

Cette alliance unique d’associations européennes, d’entreprises, d’autorités locales et régionales, de syndicats ainsi que d’organisations de la société civile appelle l’Union européenne à intensifier ses actions en faveur du climat. À travers cette coalition ambitieuse, la CRPM et d’autres acteurs non étatiques invitent les dirigeants européens à intensifier leurs efforts en faveur du climat afin d’assurer un meilleur avenir aux citoyens européens.

Dans une lettre ouverte adressée aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE, au Président Juncker ainsi qu’à Arias Cañete, Commissaire pour l’énergie et le climat, la Coalition for Higher Ambition appelle à une action accrue contre le changement climatique. Cette lettre rassemble 42 signataires autour du même but et a été publiée en vue du prochain Conseil européen le 21 et 22 mars, au cours duquel les chefs d’État et de gouvernement de l’UE devraient discuter des engagements de l’UE dans le cadre de l’Accord de Paris. Les parties prenantes impliquées incitent ainsi l’UE à réagir aux récentes mobilisations citoyennes, à entendre les demandes des grèves climatiques et à accélérer la transition vers une Europe climatiquement neutre.

La Coalition for Higher Ambition appelle les décideurs européens à :

  • Reconnaître et approuver l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici au plus tard 2050 ;
  • Augmenter l’objectif climat pour 2030 et l’aligner sur l’objectif de zéro émission d’ici 2050 ;
  • Construire ainsi un avenir plus sûr pour les citoyens européens en passant à une société et économie durables.

La CRPM et les partenaires de la Coalition for Higher Ambition espèrent que cette lettre apportera des améliorations et que ces points seront traités lors des discussions du Conseil européen.

Consultez la lettre ici

2019-03-18T11:02:26+00:00