Cette alliance unique d’acteurs européens rassemble de nombreuses autorités régionales et locales, des entreprises, des groupes de jeunes, des groupes confessionnels et des organisations de la société civile travaillant sur le climat, les droits de l’homme, les contentieux, la mobilisation, le sport et la santé. Elle demande aux décideurs européens que l’action climatique soit érigée en priorité stratégique de l’UE.

Parmi les messages de cet Appel à l’action pour le climat adressé au nouveau Parlement européen et à la Commission européenne, mais aussi aux Etats membres, la CRPM et les autres acteurs-clés demandent une transition équitable et juste, afin que « les Régions, encore fortement dépendantes des énergies fossiles ainsi que celles très affectées par les changements climatiques dont les régions maritimes, soient suffisamment soutenues dans cette transition ».

Lutter contre le changement climatique grâce une transition juste et équitable qui tienne compte des spécificités territoriales peut avoir des retombées économiques et sociales importantes, attirer de nouveaux investissements, créer de nouveaux emplois et limiter les effets négatifs sur la santé.M. Cees Loggen, Ministre Régional de Noord-Holland et Vice-Président de la CRPM en charge de l’énergie et du climat a déclaré : « En tant que responsables politiques régionaux, nous devons porter un message constructif sur la lutte contre le changement climatique. Nous avons besoin d’enthousiasme et d’espoir, et nous devons montrer que combattre le changement climatique est aussi porteur d’opportunités. Lutter contre le changement climatique, c’est également créer de la croissance économique et des emplois. L’Europe se doit d’investir dans les nouvelles technologies, de développer l’innovation et de prendre les devants dans la concurrence mondiale. Nous avons besoin que l’Union européenne renforce ses ambitions en matière d’action climatique et travaille en synergie avec les territoires. »

Concrètement, l’Appel à l’action pour le climat demande aux décideurs européens de :

  1. S’engager à accélérer les actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et à atteindre l’objectif de zéro émission nette dès que possible.
  2. Préparer la fin de l’utilisation des combustibles fossiles et apporter un soutien important à l’efficacité énergétique, aux énergies renouvelables et à la réduction des émissions au-delà du secteur énergétique.
  3. Garantir une transition juste et équitable et veiller à ce que l’UE renforce son soutien aux pays en développement dans leurs efforts d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.
  4. Accroître les efforts pour déployer l’économie circulaire et accroître l’efficacité des ressources.
  5. Reconnaître la protection de la biodiversité et la restauration des écosystèmes comme une des composantes essentielles de l’action climatique.

Pour lire l’appel à l’action dans son intégralité, cliquez ici.