Efficacité énergétique et utilisation des énergies renouvelables dans les bâtiments en Méditerranée

//Efficacité énergétique et utilisation des énergies renouvelables dans les bâtiments en Méditerranée

Le Projet ELIH-MED -co-financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Programme MED- montre comment et dans quelle mesure le soutien financier de l’UE peut encourager la transition énergétique pour réduire les émissions de carbone dans les bâtiments en soutenant la croissance et l’emploi.

L’investissement en faveur de la transition énergétique des bâtiments en méditerranée est une condition sine qua non pour bâtir une Europe plus durable et stimuler la relance économique. La transition vers des bâtiments à faibles émissions de carbone a dynamisé le secteur de la rénovation, créé de nouveaux emplois et contribué à l’adoption de nouveaux comportements en matière de consommation de l’énergie.

La Conférence finale d’ELIH-MED s’est tenue le 28 novembre 2014 au Parlement européen à l’invitation de Francesc Gambùs (MEP), en présence de représentants de la Commission européenne, Marie C. Donnelly, Directrice à la DG ENERGY et Vicente Rodriguez Sáez, Chef d’Unité Adjoint à la DG REGIO. A l’issue des travaux, les représentants politiques de trois villes méditerranéennes – Frattamaggiore (IT), Malaga (ES) et Agios Athanassios (CY)- ont signé la Déclaration de Ljubljana « Répondre aux défis de l’efficacité énergétique et de l’énergie renouvelable dans les bâtiments méditerranéens », qui est le résultat politique du processus de capitalisation des projets MARIE, ELIH-MED et PROFORBIOMED et vise à créer un nouveau modèle de gouvernance multi-niveaux en adoptant des stratégies régionales pour la mise en œuvre de politiques de rénovation énergétique et d’énergie renouvelable dans les bâtiments. Dans ce nouveau modèle, qui sera soutenu par la Commission Inter-Méditerranéenne de la CRPM à travers un plan d’action conjoint en matière de rénovation énergétique dans les bâtiments, les Régions et les villes auront un rôle-clé tant au niveau politique que financier.

Les représentants des Régions –Catalunya, Valencia et Murcia (ES), Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon (FR), Piemonte, Basilicata, Umbria et Sicilia (IT), Anatoliki Makedonia & Thraki et Dytiki Makedonia (GR)- des villes, des Agences pour l’énergie, des organismes publics et des associations telle que la CRPM ont, d’une part, demandé aux Institutions européennes d’accroitre l’utilisation des Fonds européens structurels et d’investissement (FESI) dans la rénovation énergétique des logements sociaux. Ils ont d’autre part demandé aux pays méditerranéens, aux Régions et aux Villes de soutenir la mise en œuvre des différentes réglementations européennes en faveur de la performance énergétique et de promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables.

« Quand nous parlons de l’environnement, l’avenir c’est demain, et nous avons une bonne base de départ que sont les objectifs fixés par l’UE pour 2020. Je crois qu’il est important de garantir le juste équilibre entre la protection de l’environnement, les efforts en faveur d’un nouveau projet européen de ré-industrialisation et la création d’emplois », a déclaré le Député européen Francesc Gambùs, suite à cette réunion.

Grace à ses projets pilotes, ELIH-MED a pu constater une réduction de la consommation d’énergie de 40%, une diminution des dépenses en énergie de 20% et un investissement pour la rénovation énergétique d’environ 30 000 euros par bâtiment. Les projets portaient sur la rénovation de 1 000 logements sociaux, avec une augmentation significative du confort thermique pour les habitants.

2016-04-19T13:53:30+00:00