©-Dan-Marsh

©-Dan-Marsh

Les gouvernements locaux et régionaux sont reconnus comme l’un des neuf acteurs majeurs de la société civile pour la mise en œuvre du développement durable. En étroite collaboration avec les citoyens et la société civile, ils élaborent et appliquent les législations, politiques, stratégies, normes, programmes et mécanismes fiscaux dans les domaines ayant une incidence directe sur les niveaux d’émissions de gaz à effet de serre et concernés par les conséquences du changement climatique.

Grâce au renforcement des groupements mondiaux, tels que le réseau Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), le Réseau des Gouvernements Régionaux pour le Développement Durable (nrg4SD), le Climate Group et l’ICLEI-Gouvernements locaux pour la durabilité, les gouvernements locaux et régionaux font mieux entendre leur voix au sein des organisations intergouvernementales, ce qui leur permettra de plus s’exprimer et d’être mieux entendus dans le cadre des négociations internationales en cours sur le changement climatique, présidées par les Nations Unies, mais aussi de jouer un rôle particulier dans le futur accord mondial sur le climat.

La CRPM suit avec attention ces négociations et entend concevoir ces prochains moins toute une série d’actions essentielles pour son implication stratégique en vue de la COP21.

Ces actions comprendront la préparation d’un document de position sur le climat, qui sera présenté lors de son Bureau politique de juin, le renforcement des alliances et de la participation aux initiatives conjointes avec les principaux acteurs animés du même esprit, la concertation avec les gouvernements nationaux et les institutions européennes ainsi que la participation à des événements clés dans la perspective de la COP21, à l’instar du Sommet Mondial Climat et Territoires avec la société civile, qui se tiendra à Lyon, en France, les 1er et 2 juillet 2015.