Les Régions de la CRPM demandent une politique de cohésion modernisée au cœur des objectifs de l’UE

//Les Régions de la CRPM demandent une politique de cohésion modernisée au cœur des objectifs de l’UE

Les régions périphériques et maritimes de l’Europe ont adopté une position politique dans laquelle elles demandent une politique de cohésion post-2020 modernisée permettant de surmonter les disparités régionales, de stimuler la croissance et l’emploi et d’être au cœur de la stratégie de l’UE dans une Europe réformée.

Alors que le Forum cohésion a lieu à Bruxelles, la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) demande instamment à la Commission européenne de réformer la politique de cohésion afin qu’elle englobe toutes les régions et soit un élément central pour la réalisation des objectifs de l’UE.

Le Président de la CRPM, Vasco Cordeiro, a averti que « les disparités régionales menacent la paix et la stabilité sociale, alimentent le populisme et perturbent l’achèvement du marché unique. La politique de cohésion ne devrait pas être une politique distincte, de bienfaisance. Elle devrait être au cœur des projets actuels pour une Union réformée ».

La CRPM affirme que les objectifs initiaux de la politique de cohésion en tant que politique d’investissement, sous gestion partagée et couvrant les cinq fonds ESI doivent être maintenus. Alors que les déséquilibres persistent à travers l’Europe, l’objectif d’un développement harmonieux dans toutes les régions d’Europe reste extrêmement légitime aujourd’hui.

La CRPM appelle à renforcer la dimension territoriale de la politique et recommande que ses ressources budgétaires ne soient pas sacrifiées au cours des difficiles négociations à venir sur le futur budget de l’UE pour la période post 2020.

Lors de son intervention au Bureau politique de la CRPM le 22 juin, Marc Lemaitre, Directeur général à la Direction Générale de la politique régionale et urbaine de la Commission européenne (DG REGIO), a déclaré que la position politique de la CRPM est une contribution utile sur l’avenir de la politique de cohésion, en amont du Forum cohesion.

Le député français Younous Omarjee, Vice-président de la Commission du développement régional du Parlement européen, a également assisté au Bureau politique et a souligné l’importance du rôle que joue la politique de cohésion et ses fondamentaux qui doivent être conservés dans l’intérêt des citoyens européens.

L’Europe fait face à de nombreux problèmes économiques, sociaux et territoriaux. « Dans la mesure où ces défis sont surmontés, la politique de cohésion, en tant que politique d’investissement à long terme, devrait être intégrée dans une stratégie européenne globale et de  long terme, afin qu’elle puisse créer de la croissance et des emplois à partir de 2020 », a affirmé la Secrétaire générale de la CRPM, Eleni Marianou.

La CRPM a demandé à la Commission européenne de communiquer clairement les avantages à long terme des programmes de la politique de cohésion et de gérer les attentes concernant leur capacité à montrer des résultats. Ceci est particulièrement important dans le contexte de négociations qui s’annoncent difficiles en ce qui concerne le cadre financier pluriannuel (CFP).

 

2017-06-27T09:24:58+00:00