Le Fonds britannique pour des villes plus fortes représente seulement 10% de ce que le Royaume-Uni recevrait du Fonds européen de cohésion

//Le Fonds britannique pour des villes plus fortes représente seulement 10% de ce que le Royaume-Uni recevrait du Fonds européen de cohésion

L’annonce par le gouvernement britannique d’un fonds d’1 milliard de livres sterling destiné à ses collectivités en difficulté représente moins de 10% de ce que les régions recevraient si le Royaume-Uni restait dans l’UE, selon une récente étude menée par la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM).

Le remplacement du financement de la politique de cohésion de l’UE au Royaume-Uni doit être confirmé au cours de l’examen complet des dépenses (Comprehensive Spending Review) dans le courant de l’année, qui devrait aboutir à la création du Fonds de prospérité partagée du Royaume-Uni (UKSPF).

Le Fonds pour des villes plus fortes s’étend sur une période de sept ans et comporte un fonds d’1 milliard de livres sterling alloué aux régions anglaises (sauf Londres) et 600 millions de livres sterling disponibles dans le cadre d’un appel d’offre.

Les cartes ci-dessous comparent les projections de la CRPM, publiées en Janvier, pour les allocations FEDER/FSE au niveau régional pour 2021 – 2027 avec une répartition des dotations du Fonds britannique pour des villes plus fortes au niveau régional (source The Guardian ).

La comparaison montre des écarts significatifs, en particulier dans le sud-ouest de l’Angleterre, qui inclut Cornwall et les îles Scilly comme « régions moins développées ».

Les Membres du Bureau Politique de la CRPM se réunissent à Brest (Bretagne, France) le 7 mars afin de discuter, entre autres, de l’impact du Brexit au niveau régional.

Notes à l’éditeur :

  • La CRPM a réalisé une projection sur la répartition théorique du Fonds européen de développement régional et du Fonds social européen + financement pour le Royaume-Uni, s’il restait membre de l’Union européenne.
  • Ce travail est basé sur la méthode d’allocation pour le FEDER et FSE sur la période post-2020 publiée le 29 mai 2018 par la Commission européenne (Annexe XXII du Règlement portant dispositions communes – RPDC).
  • Les projections CRPM par région britannique ont été converties de l’EUR en GBP et agrégées au niveau NUTS 1 afin de permettre une meilleure comparaison avec la ventilation régionale du Fonds pour des villes plus fortes.
  • La CRPM est une organisation européenne représentant les intérêts de 160 régions de 25 pays de l’Union européenne et au-delà. Les Membres britanniques de la CRPM comprennent le gouvernement gallois, plusieurs autorités locales en Ecosse ainsi que le Conseil de Cornwall et le Conseil de Southend-on-Sea en Angleterre. Cet exercice a été effectué dans un contexte d’incertitudes liées au Brexit et cela fait partie d’un ensemble de travaux plus large mené par la CRPM sur les mécanismes de financements de la politique de cohésion afin de comprendre l’impact des négociations dans l’intérêt de ses membres.

Lisez l’analyse de la CRPM pour plus d’informations.

2019-03-18T14:59:21+00:00