La CRPM soutient un appel conjoint lancé au Parlement européen et au Conseil de l’UE pour préserver le composant d’investissement interrégional pour l’innovation

//La CRPM soutient un appel conjoint lancé au Parlement européen et au Conseil de l’UE pour préserver le composant d’investissement interrégional pour l’innovation

La CRPM a récemment soutenu une déclaration faite au Parlement européen et au Conseil de l’UE, en coordination avec l’AER, EARTO, ERRIN, ENoLL, l’alliance des universités EuroTech, l’initiative Vanguard ainsi que les régions codirigeante de 17 partenariats de spécialisation intelligente.

Les régions européennes, les partenariats interrégionaux de spécialisation intelligente et d’autres parties prenantes de l’innovation appellent conjointement le Parlement européen et le Conseil de l’UE à préserver le composant proposé sur les investissements interrégionaux pour l’innovation.

Il existe une nécessité de préserver les éléments clés suivants, indifféremment de l’emplacement réglementaire final : la nature interrégionale, le budget, la gestion centrale et l’ouverture vers des pays tiers. Toutes les institutions reconnaissent la valeur ajoutée européenne de ce nouveau composant 5 et en
particulier la façon dont il peut exploiter le potentiel existant dans à la fois les régions moins et plus développées pour favoriser l’innovation européenne des chaînes de valeurs ainsi que pour renforcer la compétitivité de l’UE. Ainsi, les négociations budgétaires à venir ne doivent pas mettre en danger ce composant.

Afin de pouvoir mettre en œuvre l’impact envisagée du composant, la CRPM appelle conjointement à préserver les éléments clés suivants :

  La nature interrégionale : la valeur européenne principale ainsi que la principale caractéristique de ce composant sont de cofinancer des projets de spécialisation intelligente de différentes régions européennes.

  Le budget : 970 millions d’euros pour 7 ans est un début et un minimum absolu. Il faut garder en tête l’ambition du composant et le fait qu’il sera scindé en 2 volets.

  L’ouverture vers les pays tiers : Basée sur de bénéfices mutuels, la coopération devrait s’ouvrir aux pays tiers partenaires qui partagent les valeurs de l’UE.

Lisez l’appel conjoint ici.

2019-06-13T08:33:50+00:00