La CRPM soutient le rapport du Parlement européen sur la cohésion régionale et l’investissement

//La CRPM soutient le rapport du Parlement européen sur la cohésion régionale et l’investissement

La Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) se félicite de la décision du Parlement européen d’adopter le rapport sur le règlement portant dispositions communes sur les investissements futurs dans les régions de l’UE, ce qui constitue un pas positif vers une politique de cohésion forte et réformée après 2020.

En particulier, la CRPM soutient la décision du Parlement de supprimer du rapport le lien entre la politique de cohésion et une bonne gouvernance économique, communément appelée conditionnalité macroéconomique.

La CRPM demande depuis longtemps que cette disposition soit supprimée car certaines conditions macroéconomiques sont liées aux fonds structurels et d’investissement, ce qui signifie que si un État membre de l’UE ne les respecte pas, la Commission européenne peut suspendre tout ou une partie de ses fonds. Cela pénalise les autorités régionales même si elles n’ont aucune responsabilité en matière de planification budgétaire nationale et de discipline fiscale.

Enrico Rossi, vice-président de la CRPM et président de la région Toscane, a déclaré : « La proposition du Parlement européen visant à abolir la conditionnalité macroéconomique des règlements de financement régionaux post-2020 constitue une victoire pour les régions, pour l’Europe et pour les citoyens, véritables bénéficiaires des fonds de cohésion ».

La CRPM s’est félicitée de plusieurs autres aspects positifs du rapport du Parlement, qui vont dans le sens de ses propres propositions, notamment la nécessité de renforcer la gouvernance à multiniveaux et le partenariat entre l’UE et les régions et le besoin de coordonner les fonds de la politique de cohésion avec les Fonds de développement rural.

Elle soutient également le rapport qui rejette la proposition de la Commission Européenne de réduire les taux de cofinancement et la mise en place de nouveaux mécanismes visant à transférer les ressources de la politique de cohésion vers d’autres politiques et fonds communautaires.

La secrétaire générale de la CRPM, Eleni Marianou, a déclaré : « Nous nous félicitons du rapport positif du Parlement européen, qui correspond à la position de la CRPM et vise à stimuler l’emploi et la croissance dans toutes les régions. Il incombe maintenant aux États membres de soutenir cette position dans l’intérêt des citoyens de toute l’Europe ».

2019-02-14T16:36:36+00:00