La CRPM se félicite de la “déclaration d’Aiacciu » demandant un renforcement du soutien aux îles

/, Cohésion/La CRPM se félicite de la “déclaration d’Aiacciu » demandant un renforcement du soutien aux îles

La CRPM a pris part à un séminaire en Corse sur l’amélioration du soutien de l’UE aux territoires insulaires, montagneux et ruraux.

Organisé par le Groupe Alliance Européenne du Comité des Régions, le séminaire « les politiques de l’UE en faveur des zones insulaires, de montagne et rurales » s’est tenu le 3 avril à Aiacciu, capitale de la Corse. Il a permis de mieux comprendre les contraintes auxquelles sont confrontés les territoires insulaires, montagneux et ruraux.

Afin d’atteindre l’objectif de cohésion territoriale et de développement équilibré de l’ensemble des régions – complémentaire à l’objectif de cohésion économique et sociale – les Traités accordent une attention particulière aux territoires marqués par des handicaps structurels, géographiques et démographiques, comme les zones insulaires, montagneuses et rurales. Toutefois, les disparités continuent à s’accroître entre les régions et les mécanismes de soutien actuels de l’UE ne prennent pas complètement en considération ces spécificités.

La réunion était présidée par Stanisław Szwabski, Président du Groupe Alliance Européenne. Gilles Simeoni, Président du Conseil Exécutif de Corse et de la Commission des Iles de la CRPM, et Marie-Antoinette Maupertuis, Conseillère Exécutive de Corse en charge des Affaires Européennes, tous deux membres du groupe Alliance, ont accueilli les participants.

Les participants ont adopté « la Déclaration d’Aiacciu», un ensemble de recommandations pour que les futures politiques de l’UE prennent mieux en compte les territoires concernés. 

Patrick Anvroin, Directeur en charge des transports à la CRPM, a présenté les priorités de la CRPM en matière de cohésion et de transport, telles qu’adoptées par la Commission des Iles et le Bureau Politique de la CRPM les 9 et 10 mars à Gozo, Malte.

Ce séminaire a également permis de sensibiliser les participants aux enjeux de la Corse, en tant qu’île et que territoire montagneux.

M. Simeoni a déclaré : “Nous avons adopté une nouvelle déclaration qui réitère la nécessité de développer une politique spécifique en faveur des territoires et des zones insulaires, montagneux et ruraux, sur la base de l’Article 174 du Traité. Cette étape est importante, car en 2020, l’UE doit repenser sa politique de cohésion, et c’est essentiel que nous indiquions clairement que nous avons besoin d’une politique spécifique pour les îles ».

Lire “la Déclaration d’Aiacciu” adoptée par les participants : « les politiques de l’UE en faveur des zones insulaires, de montagne et rurales »

 

2017-04-19T14:53:37+00:00