La Commission Interméditerranéenne de la CRPM (CIM) a apporté son soutien total aux principaux projets d’alliance territoriale visant à développer une stratégie à long terme pour construire un avenir durable à tous les citoyens de la Méditerranée.

La « Déclaration commune de l’Alliance de Coopération Méditerranéenne » a été signée par les représentants politiques de 5 organisations méditerranéennes – dont la CIM, l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée (EPM), MedCités, l’Arc Latin et l’Eurorégion Adriatique-Ionienne – lors d’un important séminaire international sur « L’avenir de la région méditerranéenne après 2020 » co-organisé par le gouvernement catalan, l’EPM et la CIM, qui s’est tenu à Barcelone le 4 février, et a réuni plus de 200 participants.

Cet événement et la signature de l’Alliance s’inscrivaient dans le cadre plus large du « Forum méditerranéen de la Catalogne » – qui a réuni plus de 300 partie prenantes –  visant à renforcer l’importance de la Méditerranée dans le monde et le rôle crucial de la coopération régionale dans les programmes et les politiques euro-méditerranéens et de l’UE.

Il s’est déroulé en parallèle du renouvellement de la présidence de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, du gouvernement de la Catalogne aux Baléares, et de l’organisation du bureau politique de la Commission interméditerranéenne de la CRPM.

La signature de « l’Alliance de coopération méditerranéenne » a réuni en particulier les responsables politiques de tous les réseaux impliqués et restera ouverte aux autres acteurs clés pour de futurs agréments.

Alfred Bosch, Conseiller aux affaires extérieures, aux relations institutionnelles et à la transparence du gouvernement de Catalogne, a déclaré : « Le projet européen n’a d’avenir que s’il englobe toutes les rives de la Méditerranée », ce qui va de pair avec l’objectif de cette Alliance. En effet, ses priorités, entre autres, sont les suivantes :

  • Les exigences incitant les institutions gouvernantes – compte tenu de l’horizon après 2020 et des deux prochaines périodes de programmation – à œuvrer davantage pour la mise en œuvre et l’intégration des bassins maritimes émergents, des stratégies macrorégionales et d’autres initiatives et instruments de coopération connexes, afin de créer une macro-région méditerranéenne commune, plus cohésive, durable et en copropriété, impliquant tous les acteurs territoriaux,
  • Structurer un réseau solide et opérationnel multi-niveaux et multi-acteurs, afin de travailler – avec les institutions de l’UE et euro-méditerranéennes – de manière plus intégrée à long terme, pour concevoir et de développer des projets communs et soutenir des politiques basées sur la capitalisation des résultats (par exemple, des communautés thématiques Interreg MED);
  • Offrir un soutien ferme à la coopération aux niveaux politique et technique entre les parties prenantes régionales et locales de l’UE, des pays IPA et des pays partenaires méditerranéens non européens, ainsi que parmi toutes les composantes des quatre hélices: les secteurs public et privé, les universités organisations non gouvernementales / société civile.

Christos Bounias, Vice-gouverneur de la Grèce Occidentale, présidence de la CIM – CRPM, a déclaré à la suite de la signature de la déclaration commune : « Cette alliance est le point de départ d’une collaboration et d’une contribution à long terme que nos réseaux d’autorités régionales et locales voudraient donner à la coopération méditerranéenne et au développement durable intégré dans la région. Elle produira des synergies, des actions et des projets concrets, améliorant la gouvernance à multiniveaux et augmentant l’impact de nos efforts communs sur le terrain ».

Nasser Kamel, Secrétaire Général de l’Union pour la Méditerranée, a ensuite souligné l’importance de la coopération au niveau méditerranéen, ainsi que le rôle de l’UpM, pour renforcer le développement socio-économique de l’ensemble du bassin. Il a exprimé ses impressions positives concernant l’Alliance et a indiqué que l’UpM était heureuse de l’approfondir au travers des synergies déjà existantes et de son mandat. Kamel a souligné la nécessité croissante de « localiser » les politiques et l’importance de travailler en synergie avec les autorités régionales et locales afin de renforcer efficacement la coopération et l’intégration euro-méditerranéennes.

Lors de la séance d’ouverture du séminaire, M. Kamel a déclaré : « Les régions restent un atout unique pour nos sociétés, elles nous permettent d’atteindre nos objectifs communs de stabilité, de développement et d’intégration régionale, car elles constituent l’un des niveaux d’action les plus proches des citoyens. Travailler avec les territoires signifie responsabiliser les communautés locales et placer les citoyens au cœur de notre action. Cela nous donne la possibilité de travailler avec le peuple, pour le peuple et d’assurer la prospérité de tous ».

Outre la déclaration, le séminaire comportait également des débats clés sur l’avenir de la région méditerranéenne, présentant des visions du monde universitaire (défis, opportunités et gouvernance, par exemple) et des expériences concrètes d’acteurs territoriaux : GECT, projet PANORAMED sur la gouvernance (Interreg MED), AI-NURECC, Med Coast 4 Blue Growth (projet portant le label UfM), initiatives sur le Big Data, la jeunesse et la recherche, entre autres.

Les débats se sont déroulés à un moment crucial de la transition entre les périodes de programmation de l’UE actuelle et postérieure à 2020, et à la veille des élections européennes et du renouvellement de la Commission Européenne. Lors de discussions spécifiques sur l’avenir des politiques de cohésion, de voisinage et de développement – et en particulier sur les perspectives de coopération territoriale – les participants ont concentré leur attention sur la valeur ajoutée et l’importance de déployer davantage d’efforts pour améliorer la collaboration entre partenaires afin de renforcer l’efficacité de la coopération méditerranéenne.

Articles liés : « L’Union pour la Méditerranée soutient la stratégie des collectivités territoriales pour un développement territorial durable du bassin méditerranéen ».


Toutes les photos de l’évènement sont disponibles ICI

Liste des articles de presse publiés sur cet évènement : 

  • Union pour la Méditerranée

The Union for the Mediterranean backs regional and local authorities’ strategy for a sustainable territorial development of the Mediterranean basin

  • Sassuolo

Europa, l’Emilia-Romagna in campo per tenere alta la bandiera delle Regioni del Mediterraneo

  • Kerkyra.net

Ο Γαλιατσάτος στη Βαρκελώνη για τη CPMR

  • EU Neighbours South

The Union for the Mediterranean backs regional and local authorities’ strategy for a sustainable territorial development of the Mediterranean basin

  • Regione Lazion

Regione Lazio a capo delle politiche di coesione sociale in Commissione Intermediterranea

  • Balearic Islands

Las Illes Balears reciben el traspaso de la presidencia de la Eurorregión Pirineus Mediterrània

  • Diario de Mallorca

Cataluña traspasa la Eurorregión a Baleares tras una etapa difícil por el 155