Une voix baltique forte pour la révision du RTE-T

//Une voix baltique forte pour la révision du RTE-T

Les 9 et 10 octobre, le groupe de travail sur les transports de la Commission mer baltique de la CRPM (BSC) et le Conseil régional Helsinki-Uusimaa ont rencontré Mme Catherine TRAUTMANN, coordinatrice du corridor mer du Nord-Baltique du réseau RTE-E, et Jean Louis COLSON, chef d’unité à la direction générale des transports et de la mobilité de la Commission européenne, pour débattre de la révision du réseau trans-européen de transport (RTE-T) et faire entendre le point de vue des régions de la mer Baltique.

Le 9 octobre, la table ronde a réuni 45 experts du domaine des transports des régions membres de la BSC. La discussion s’est concentrée sur les moyens d’améliorer le système de gouvernance dans les corridors et pour l’ensemble du réseau RTE-T ainsi que sur les moyens pour impliquer davantage toutes les parties prenantes concernées dans le processus de mise en œuvre.

Les participants ont mis en exergue certains messages clés visant à améliorer la mise en œuvre du réseau RTE-T, tels que :

  • Développer une image commune et une ambition partagée ;
  • mettre en place une approche multi-niveaux pour assurer un développement territorial cohérent ;
  • utiliser les corridors RTE-T comme outils de coopération, en particulier dans les tronçons transfrontaliers ;
  • éviter une approche unique en développant des stratégies et des systèmes spécifiques basés sur les spécificités régionales

Mme TRAUTMANN a souligné l’importance d’un échange de points de vue avec les acteurs régionaux dans ce type de contexte. Elle a invité la BSC et la CRPM à continuer à travailler sur le RTE-T en étroite collaboration avec les 10 coordinateurs et la DG MOVE.

Le 10 octobre, un séminaire de haut niveau a rassemblé quelque 80 participants. Les discussions ont impliqué M. Jean Loui COLSON de la DG MOVE, M. Kimmo MÄKI, président de Finavia, M. Erik MUST de la Cour des comptes européenne, M. Mikael NYBERG, représentant de haut niveau au ministère des Transports et de la Communication de Finlande et M. Jukka Honkanen du Commandement de la Défense de Finlande.

Les intervenants ont abordé un large éventail de questions liées aux transports dans les années à venir, telles que la mobilité militaire, l’accès aux investissements pour les infrastructures de transport et d’innovation. En citant des séries de projets dans la mise en œuvre du RTE-T, les moyens pour intégrer la zone du premier kilomètre dans les corridors, la façon d’évaluer une analyse coûts-avantages pour les projets RTE-T, etc.

M. COLSON a appelé la BSC et la CRPM à poursuivre leurs travaux sur les RTE-T et les invite à réfléchir à la manière de combiner les efforts nécessaires pour un transport neutre et une accessibilité territoriale.

Ce séminaire de deux jours entre dans le cadre du travail de la CRPM sur le RTE-T qui avait été lancé à l’occasion du Groupe de travail sur les transports entre commissions géographiques en avril 2019, durant lequel chaque commission avait présenté ses messages clés à la DG MOVE. Il renforce la réponse de la CRPM à la consultation publique de la Commission européenne sur le RTE-T.

Mme Kaarin TAIPALE, vice-présidente du groupe de travail sur les transports et membre du conseil régional d’Helsinki Uusimaa, a rendu compte de cet événement à l’Assemblée générale de la CRPM à Palerme afin de contribuer à la position politique adoptée à cette occasion sur les transports neutres.

2019-10-24T07:52:01+00:00