Le projet DESTINATIONS révolutionne les infrastructures cyclistes à Las Palmas et Réthymnon

/, Energie & Climat, News Régions et Partenaires/Le projet DESTINATIONS révolutionne les infrastructures cyclistes à Las Palmas et Réthymnon

Le projet d’avant-garde DESTINATIONS de CIVITAS, dont la CRPM est partenaire, améliore rapidement les infrastructures cyclistes des villes insulaires européennes de Las Palmas et Réthymnon.

DESTINATIONS, projet de mobilité durable de quatre ans co-financé par le programme Horizon 2020, implique les villes de six îles de régions membres de la CRPM. Il vise à développer de nouvelles initiatives audacieuses pour améliorer le tourisme et le transport sans nuire à l’environnement.

A l’instar de Las Palmas, dans l’île de Grande Canarie, et de Réthymnon, en Crète, le projet DESTINATIONS implique les villes insulaires des régions membres de la CRPM de Madère, Chypre, Malte et Toscane (avec les communes de Rio et Portoferraio sur l’île d’Elbe).

A Las Palmas, ville très touristique, le système de vélos en libre-service est considérablement renforcé et élargi.

A Réthymnon, qui accueille plusieurs milliers de visiteurs chaque année, le système de partage de vélos va être remplacé par un système avant-gardiste de vélos électriques sans amarrage.

Comme l’a souligné Panos Coroyannakis, Directeur de la communication de CIVITAS DESTINATIONS : « Les activités menées dans le cadre du projet DESTINATIONS dans ces îles illustrent parfaitement l’avènement d’un mode de vie sans voiture et un changement de mentalité des touristes et habitants vers une mobilité plus respectueuse de l’environnement dans les sites touristiques de l’Atlantique et de la Méditerranée ».

Au total, 40 stations d’amarrage de vélos ont été installées à Las Palmas (dont cinq équipées de smart totems et situées dans des zones touristiques). Elles accueillent 20 vélos électriques, 375 vélos intelligents et deux vélos adaptés, accessibles aux personnes handicapées. Le système précédent comptait 150 vélos et 13 stations réparties dans la partie basse de la ville.

Le nouveau dispositif devrait accroître la satisfaction des touristes et habitants quant à la qualité des services de mobilité, multiplier les utilisateurs, tant locaux qu’étrangers, des modes de transport durables, renforcer la cohésion sociale et réduire le bruit, les émissions de gaz et la consommation de carburant.

La pratique du vélo va également se développer, avec un effet positif sur la santé et la forme des utilisateurs, et s’accompagnera d’une meilleure accessibilité des personnes handicapées et de l’introduction d’infrastructures cyclistes et de véhicules novateurs.

A Réthymnon, l’objectif est d’améliorer le système de location de vélos en modernisant les modes de paiement, en proposant 300 vélos électriques dans la région, ainsi qu’un vélo électrique destiné aux personnes handicapées, et en promouvant la mobilité en libre-service grâce à une évolution des comportements rendue possible par des outils tels que les groupes de recherche et les applications mobiles. Ce travail s’opère grâce à la coopération entre les acteurs des secteurs public et privé impliqués.

Les activités déjà déployées dans la ville comprennent une étude des possibilités d’améliorer le système existant, une coopération avec les opérateurs privés pour introduire, exploiter et entretenir localement un système sans stations d’amarrage, la création d’une application mobile, ainsi que l’organisation d’un atelier de consultation populaire pour sensibiliser les habitants et les touristes à la mobilité partagée et les impliquer.

Les principaux objectifs sont de développer la pratique du vélo, d’augmenter le nombre de vélos en libre-service, de renforcer le choix des modes de transport durables, et de réduire l’utilisation de la voiture et des taxis ainsi que le nombre des véhicules à passager unique.

Pour en savoir plus sur le travail du projet DESTINATIONS de Civitas.

2018-11-15T13:18:34+00:00