Depuis de nombreuses années, la CRPM s’emploie à promouvoir l’amélioration de l’accessibilité des régions périphériques et maritimes. Aujourd’hui, elle appelle l’Union européenne à établir les critères d’accessibilité qui justifieraient le respect du principe de cohésion territoriale. C’est le cas du nouveau Mécanisme d’Interconnexion en Europe (MIE) et du Réseau Transeuropéen de Transport (RTE-T), révisé en 2013, qui n’accordent pas le niveau de priorité adéquat à ces critères d’accessibilité.

Dans ce contexte, un séminaire intitulé « Contribution de l’Union européenne à l’amélioration de l’accessibilité des territoires » a été organisé à Marseille le 16 avril 2015 à l’initiative de Michel Vauzelle, Président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Président de la Commission interméditerranéenne de la CRPM.

Le séminaire était composé de quatre sessions mettant l’accent sur les priorités de la CRPM : « Périphérie et handicaps pour l’accessibilité », « Report modal vers le transport maritime : une option durable que l’UE doit soutenir », « Pour une armature portuaire européenne au service d’une desserte équilibrée des hinterlands » et « Renforcement des échanges entre les ports des deux rives de la Méditerranée ». Ces priorités sont également soulignées dans la Position politique de la CRPM, qui a été approuvée par son Bureau politique le 27 février 2015 à Nantes, marquant le lancement d’une campagne d’accessibilité réelle qui implique les régions de différents bassins maritimes et les Commissions Géographiques de la CRPM. Avec cette campagne, la CRPM espère en particulier une inflexion dans l’orientation générale de la politique de l’UE, de sorte à tenir compte des spécificités des régions périphériques telles qu’elles ressortent dans le Livre blanc sur les transports publié en 2011.

De nombreux délégués régionaux ont participé aux débats du Séminaire, et les institutions européennes ont également offert leur contribution au cours des travaux. Gesine Meissner, Présidente de l’Intergroupe Mers, Rivières, Iles et Zones côtières et membre de la Commission des transports, s’est exprimée au nom du Parlement européen, tandis que Désirée Oen, Chef de cabinet adjoint du Commissaire chargé des transports, Violeta Bulc, et Matthieu Bertrand de la DG Move, ont pris la parole au nom de la Commission européenne. Jean-Marc Roué, Président du groupe Brittany Ferries, représentait le secteur privé.

Au début de la période de programmation 2014-2020, et après le renouvellement du Parlement et de la Commission européenne en 2014, les Régions de la CRPM souhaitent réitérer leur demande d’une inflexion significative des instruments de la politique européenne des transports, qu’elle concerne les infrastructures ou les services de transport maritime.