Commissions géographiques

Accueil/Qui sommes-nous?/Commissions géographiques
Commissions géographiques 2016-12-07T07:43:39+00:00

L’Arc Atlantique, la mer Baltique, la mer du Nord, l’Interméditerrannée, les Balkans / mer Noire et les îles constituent les six Commissions géographiques de la CRPM. À l’exception des îles, toutes correspondent aux principaux bassins maritimes de l’Europe. Par conséquent, la structure interne de la CRPM est un précurseur des stratégies macro-régionales de l’UE.

Chaque Commission géographique a sa propre structure organisationnelle, lui permettant de promouvoir son identité propre et de coopérer sur des thématiques d’intérêt commun, tout en contribuant à la cohésion et à l’unité de la Conférence dans son ensemble.

Les Commissions géographiques – tout comme les stratégies macro-régionales – sont des bassins de vie concentrés autour de grands enjeux et de spécificités communs nécessitant une mobilisation collective transrégionale. Ces espaces de coopération dépassent les frontières nationales et ont pour but d’unir leurs forces, de créer des synergies et de réduire les chevauchements dans la même zone. Elles contribuent activement aux réflexions de la CRPM et à la préparation de ses positions politiques de base.

La Commission des îles

La Commission des îles a été créée en 1979 pour défendre la notion que l’insularité ne doit pas être synonyme d’isolement.

Représentant les autorités régionales insulaires, elle appelle les institutions européennes à reconnaître les handicaps permanents qui résultent de l’insularité et à prendre systématiquement en compte les conditions des îles lors de l’élaboration des politiques.

La Commission Arc Atlantique

La Commission Arc Atlantique a été créée en 1989, au moment où les intérêts géopolitiques de l’UE étaient plutôt tournés vers l’Est que l’Ouest. Ses domaines prioritaires sont : l’accessibilité, les transports, les énergies marines renouvelables, la pêche, le tourisme, la culture et l’innovation.

Plus récemment, la Commission Arc Atlantique s’est mobilisée en faveur de sa propre stratégie au niveau de l’UE. Depuis l’adoption de cette stratégie en 2011, cette Commission participe au suivi de la stratégie ainsi qu’à l’élaboration de son Plan d’action.

Afin de soutenir les parties prenantes dans la mise en œuvre du Plan d’action, la Commission Arc Atlantique a demandé une action préparatoire qui a été votée et accordée par le Parlement européen.

La Commission Mer du Nord

La Commission Mer du Nord a été créée en 1989 et depuis lors elle œuvre pour faciliter la coopération régionale sur des thèmes tels que la gestion de l’espace maritime, l’accessibilité et les transports propres, l’énergie et le changement climatique ainsi que la promotion de territoires attrayants et durables. Les questions transversales sont abordées à travers la promotion de l’innovation, de l’excellence et de la durabilité.

La mobilisation en faveur d’un réseau énergétique en mer du Nord constitue l’un de ses projets phares, et de manière générale ses travaux sont orientés par la « stratégie mer du Nord 2020 » et son plan d’action.

Une action préparatoire en cours, appelée par la Commission Mer du Nord et accordée par le Parlement européen en 2013, a permis d’étudier de manière plus approfondie la valeur ajoutée d’une coopération régionale renforcée.

La Commission Interméditerranéenne

La Commission Interméditerranéenne a été mise en place en 1989 et vise le développement du dialogue euroméditerranéen et de la coopération territoriale, en concentrant ses efforts sur les transports et la politique maritime intégrée, la cohésion économique et sociale, l’eau et l’énergie.

Aujourd’hui, elle appelle à une stratégie macro-régionale pour la Méditerranée et favorise l’émergence d’une citoyenneté méditerranéenne – également sur les politiques migratoires – comptant aussi sur la mobilisation des partenaires de la rive sud.

La Commission Mer Baltique

La Commission Mer Baltique a été créée en 1996, plus de dix ans avant la mise en place de la Stratégie macro-régionale pour la Baltique en 2008.

Aujourd’hui, elle constitue un espace important de débats constructifs et d’échanges de bonnes pratiques sur les questions et les préoccupations communes touchant l’ensemble de cette zone.

Le maritime, l’énergie, les transports et la gouvernance à multiniveaux sont les principaux domaines de réflexion de ses membres.

La Commission Balkans-mer Noire

Les Commissions Mer Noire et Balkans ont été créées respectivement en 2002 et 2003. Elles ont fusionné en 2004 dans le but de développer des projets communs.

Aujourd’hui, la Commission régionale des Balkans et de la mer Noire a comme objectif d’encourager le dialogue et la coopération en vue de renforcer les relations entre les Régions membres et non-membres de l’UE dans le voisinage sud-est. Elle contribue à la paix et à la stabilité dans la zone, favorise la régionalisation et encourage l’application des principes de subsidiarité.

Une « Task Force » adriatique-ionienne a été lancée en 2012 suite à la demande des États membres d’élaborer une stratégie macro-régionale pour l’espace adriatique-ionienne (EUSAIR). Cette « Task force » est composée de membres des Commissions Inter-méditerranéenne et Balkans-Mer Noire.

Elle vise à aider la Commission européenne et les huit États membres concernés à prendre en compte les priorités des autorités régionales dans ses quatre piliers : maritime, transports, environnement, tourisme. La «Task force» permet aux autorités régionales des États non-membres de l’UE de préparer leur future adhésion.